Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

GB: deux frères plaident coupable d'avoir conspiré pour se rendre dans un camp "terroriste"

Deux frères britanniques ont plaidé coupable mardi devant le tribunal londonien de l'Old Bailey d'avoir conspiré pour se rendre dans un camp d'"entraînement terroriste" en Syrie et pour possession de munitions.

Mohommod Hassin Nawaz, 30 ans, et Hamza Nawaz, 23 ans, ont plaidé coupable "d'avoir conspiré ensemble entre le 1er janvier 2012 et le 16 septembre 2013 pour rejoindre un endroit utilisé pour suivre un entraînement terroriste en sachant ou en croyant que les instructions ou la formation fournies là-bas le seraient partiellement ou totalement à des fins liées à la commission ou la préparation d'actes terroristes".

Mohommod Hassin Nawaz a également plaidé coupable de possession de munitions.

Les deux hommes connaîtront leur peine le 9 juin.

"Voyager à l'étranger pour prendre part à des activités liées au terrorisme est un délit grave et nous allons continuer de poursuivre en justice, quand cela est approprié, quiconque participe à ce genre d'activité", a déclaré Helen Ball, la coordinatrice nationale du contre-terrorisme britannique.

Ils avaient été interpellés le 16 septembre dans le port de Douvres (sud de l'Angleterre) en provenance de Calais, dans le nord de la France.

La police avait indiqué avoir trouvé en leur possession notamment des balles utilisables avec une arme de type AK-47. Elle avait précisé que les activités présumées des deux hommes s'exerçaient en Syrie.

Les deux hommes étaient soupçonnés de s'être rendus de Stratford, dans la banlieue de Londres, à Calais, puis d'avoir gagné la Turquie en avion à partir de Lyon, dans le centre-est de la France, avant de rejoindre la Syrie.

Le 20 mai, un autre apprenti jihadiste, Mashudur Choudhury, accusé de s'être rendu en Syrie pour rejoindre un camp d'entraînement terroriste afin de devenir un "martyr", avait été reconnu coupable de délits liés au terrorisme par la justice londonienne, une première au Royaume-Uni. Sa peine sera prononcée le 13 juin.

Au total, 25 Britanniques rentrant de Syrie avaient été arrêtés à leur retour au Royaume-Uni en 2013, un chiffre en forte progression cette année puisque les autorités ont fait état de 40 arrestations lors des trois premiers mois de 2014.

mc/sds/fw

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.