Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Réouverture imminente chez Neptune Technologies

QUÉBEC - Un peu plus d'un an et demi après l'explosion qui a coùté la vie à trois personnes et blessée 19 autres, l'entreprise Neptune Technologies et bioressources pourrait rouvrir ses portes au mois de juin.

C'est ce qu'affirme le relationniste Jean-René Gagnon, récemment inscrit au Registre des lobbyistes afin d'intervenir auprès du gouvernement en faveur de l'entreprise de Sherbrooke.

«On regarde pour le début juin, mais on a pas de date précise, dit Jean-René Gagnon. Il reste certains détails administratifs à régler et certaines autorisations à obtenir.»

L'explosion chez Neptune en novembre 2012 a été causée par un déversement d'acétone, utilisée dans l'extraction d'huile de krill, un produit riche en oméga-3.

La Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) a blâmé l'entreprise, notamment parce que les bâtiments n'étaient pas adaptés à l'utilisation de matières dangereuses. La CSST a imposé une amende de 64 000$ à l'entreprise, que cette dernière conteste devant les tribunaux.

Avant sa réouverture, Neptune devra fournir un nouveau plan de mesure à la CSST, de même qu'une analyse de risques.

INOLTRE SU HUFFPOST

Explosion à Sherbrooke

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.