Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Mondial-2014 - L'Argentine commence sa préparation, sans Di Maria

La sélection argentine de football a commencé lundi son stage de préparation pour le Mondial-2014, près de Buenos Aires, sans Angel Di Maria, qui a disputé la finale de la Ligue des champions samedi soir.

Les coéquipiers de Lionel Messi étaient arrivés la semaine dernière en Argentine et avaient bénéficié de quelques jours de repos entre la fin de leurs championnats et le début de la concentration dans le centre d'entraînement fédéral d'Ezeiza, banlieue sud de Buenos Aires.

La première séance s'est déroulée à huis clos, lundi matin alors que la température était sous la barre des 10 degrés dans la capitale argentine, en cette fin d'automne austral.

Angel Di Maria, très bon en finale contre l'Atletico Madrid, arrive mardi à Buenos Aires et devrait intégrer vendredi le groupe de 26 joueurs convoqués.

"Je ne promets pas la Coupe. Nous pensons être dans le dernier carré. Et on en voudra plus. Il faut faire mieux que ce que nous avons fait lors des derniers Mondiaux", a déclaré au journal Clarin le sélectionneur argentin Alejandro Sabella.

L'Argentine a été éliminée en quart de finale en 2006 et 2010, les deux fois par l'Allemagne. La dernière fois qu'elle a fait mieux qu'un quart, c'était en 1990, quand "l'Albiceleste" avait atteint la finale, contre l'Allemagne.

Après la mise à l'écart la semaine dernière de quatre joueurs de la liste initiale de 30 noms, le sélectionneur devra congédier trois joueurs pour présenter le 2 juin à la Fifa un groupe de 23 hommes.

Le milieu de l'Atletico Madrid José Sosa bénéficiera lui-aussi de quelques jours de récupération et intègrera le groupe lundi prochain.

Au Brésil, l'Argentine affrontera l'Iran, le Nigeria et la Bosnie dans le Groupe F.

dm/pb/ap/hdz/bm

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.