Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Mondial-2014 - Espagne: Torres "ravi" de rentrer après une année "décevante"

L'attaquant de Chelsea Fernando Torres s'est dit "ravi" lundi de rejoindre l'Espagne, espérant figurer dans l'équipe définitive pour le Mondial au Brésil, après une année "décevante" avec les Blues de Jose Mourinho.

Torres fait partie de la liste provisoire des 19 joueurs retenus par le sélectionneur des champions du monde, Vicente del Bosque, pour le match de préparation contre la Bolivie vendredi à Séville (20h00 GMT).

Il a été préféré aux attaquants Alvaro Negredo (Manchester City) et Fernando Llorente (Juventus Turin), même si la liste définitive ne sera dévoilée qu'après ce match, certains joueurs blessés comme Diego Costa ou Juanfran (Atletico Madrid) restant incertains.

"Je suis ravi d'être ici près d'un an après la Coupe des Confédérations (où l'Espagne a perdu en finale contre le Brésil, ndlr). Ravi. J'ai envie de commencer" le plus vite possible, a affirmé le joueur à la presse au camp d'entraînement à Madrid.

Le joueur de 30 ans n'a pas caché sa déception quant à la saison écoulée, où l'international (36 buts, 106 sél.) au palmarès consistant est devenue la dernière roue du carosse des Blues.

"C'a été une année bizarre pour tout, une année de forte transition dans mon club" de Chelsea, entraîné par l'ex-technicien du Real Madrid, le Portugais Jose Mourinho.

"Nous sommes arrivés proches de tout mais nous n'avons remporté aucun titre à la fin. C'est une année décevante aussi parce que nous n'avons pas pu gagner après plusieurs années de suite de victoires", a-t-il affirmé.

"Et sur le plan personnel, pareil", a-t-il poursuivi.

Chelsea a terminé troisième du championnat d'Angleterre et a été éliminé en demi-finale de la Ligue des Champions par l'Atletico Madrid.

Torres, qui avait marqué 91 buts en 244 matches en Espagne alors que sa carrière débutait à peine, n'en a engrangé que 43 en 169 sous le maillot des Blues alors que l'unique buteur de la finale de l'Euro-2008 était censé y devenir une star planétaire.

Pour lui, "cela a donc été une récompense spectaculaire de pouvoir être ici et oublier les clubs et nous concentrer sur le Mondial".

Et s'il a nettement moins joué que les saisons précédentes, "cela peut être important pour être en forme physiquement".

"J'étais très bien, très fort dans mes derniers matches et donc j'espère que ça va continuer", a-t-il assuré.

ib/gr/jta

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.