Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Madonna critique la présidente du Malawi en pleine confusion post-électorale

La chanteuse américaine Madonna a critiqué l'attitude de la présidente du Malawi Joyce Banda après sa tentative d'annuler les élections à la présidentielle dont elle conteste les résultats, sur le site de sa fondation Raising Malawi consulté lundi.

"Je suis tellement peinée car à cause des actes de leur présidente, les Malawites vont continuer à souffrir", a-t-elle posté dans un bref communiqué après l'annonce par Mme Banda qu'elle voulait annuler les élections et réorganiser le vote du 20 mai, sans toutefois se représenter.

"Au cours de mon travail philanthropique j'ai vu la profondeur de la corruption du gouvernement du Malawi. Je ne peux qu'espérer que cela change, les Malawites méritent beaucoup mieux", a-t-elle ajouté.

L'icône de la pop a quatre enfants dont un garçon et une fille adoptés en 2006 et 2009 au Malawi.

Sa fondation Raising Malawi affirme avoir versé des millions de dollars pour financer des orphelinats et diverses institutions de protection des orphelins dans ce pays pauvre.

Elle a aussi contribué à la construction de salles de classe, après le fiasco d'un premier projet pour bâtir un collège pour filles.

L'an dernier, un séjour de la star dans le pays avait donné lieu à des frictions avec Mme Banda, qui avait lui avait reproché de se comporter avec les autorités en terrain conquis, de réclamer un traitement de VIP injustifié et de se vanter exagérement de sa générosité envers le Malawi.

clr/hm

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.