Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Koweït: un ministre démissionne, le 2e en deux semaines

L'émir du Koweït a accepté lundi la démission du ministre de l'Education Ahmed al-Mulaifi, le deuxième membre du gouvernement à démissionner en deux semaines, a annoncé le cabinet.

Dans un communiqué publié par l'agence officielle Kuna, le conseil des ministres a indiqué avoir été informé lors de sa réunion hebdomadaire de la démission de M. Mulaifi, qui a été acceptée par l'émir Cheikh Sabah al-Ahmed Al-Sabah.

Le ministre du Commerce et l'Industrie, Abdulmohsen al-Mudej, a été chargé de l'intérim en attendant la nomination d'un nouveau ministre de l'Education, ajoute le communiqué.

Le gouvernement n'a pas précisé les raisons du départ de M. Mulaifi qui, selon la presse locale, a démissionné après la récente mort de deux ouvriers égyptiens sur le chantier d'un nouveau complexe universitaire au Koweït.

Le 12 mai, l'émir avait accepté la démission du ministre des Affaires islamiques Nayef al-Ajmi pour des raisons de santé.

M. Ajmi était accusé par un haut responsable américain de promouvoir le jihad (guerre sainte) en Syrie.

oh/tm/faa

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.