Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Gaz: "bonne chance" d'un accord entre Kiev et Moscou d'ici le 1er juin

Les discussions entre la Russie et l'Ukraine sur les livraisons de gaz russe à Kiev ont "bien avancé", a déclaré lundi le commissaire européen à l'Energie Günther Oettinger, qui voit "une bonne chance" d'arriver à un accord d'ici le 1er juin.

"Nous avons bien avancé, nous avons une bonne chance d'arriver à un accord d'ici le 1er juin", a dit M. Oettinger à l'issue de négociations à Berlin avec les ministres de l'Energie russe Alexander Novak et ukrainien Iouri Prodan, lors d'une conférence de presse commune.

Les deux capitales ont jusqu'à mercredi soir pour accepter les termes d'un compromis qui verrait l'Ukraine payer dans un premier temps 2 milliards de dollars à Gazprom, a précisé M. Oettinger, et ce dès jeudi. Ce paiement concernerait une partie des arriérés accumulés par l'Ukraine vis-à-vis du fournisseur russe Gazprom, pour les livraisons impayées depuis novembre 2013.

S'il est effectué en heure, les négociations reprendront vendredi sur le prix du gaz applicable aux livraisons futures. Là aussi "je pense qu'un accord est possible", a dit M. Oettinger.

Dans un deuxième temps, le groupe gazier ukrainien Naftogaz paierait 500 millions de dollars à Gazprom le 7 juin, selon les termes de l'accord préliminaire élaboré lundi.

"L'Ukraine est prête à payer entièrement sa dette", a affirmé pour sa part M. Prodan.

mtr/oaa/mr

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.