Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Afrique du Sud: le compte Twitter du ministre des Finances est un faux

Le gouvernement sud-africain a indiqué lundi qu'un compte Twitter présenté comme celui du nouveau ministre des Finances Nhlanhla Nene, aux messages plutôt décalés, est un faux.

"Le ministère des Finances veut mettre en garde le public sur le compte Twitter au nom @NhlanhlaNeneZA qui est un faux. Le ministre Nene n'a pas de compte Twitter", a-t-il fait savoir dans un communiqué.

M. Nene, 55 ans, est devenu dimanche le premier ministre noir des Finances. Il en était l'adjoint depuis 2009, après avoir été le directeur du comité d'organisation de la Coupe du Monde de football 2010.

Les 17 messages du faux compte Twitter, postés depuis sa nomination dimanche, mêlaient lundi matin sérieux et décalé.

"Cette femme, Thuli Madonsela, m'inspire immensément. Comme le dit Time Magazine, elle est un exemple de ce qu'un fonctionnaire aficain devrait être", a-t-il notamment écrit, à propos de la médiatrice de la République qui a accusé dans un rapport le président Jacob Zuma d'avoir indûment profité de travaux d'agrandissement de sa résidence privée --officiellement pour en améliorer la sécurité-- aux frais du contribuable.

Considérée par le magazine américain Time comme l'une des cent personne les plus influentes du monde, Mme Madonsela, chargée de veiller à la bonne gestion des fonds publics, n'est pas en odeur de sainteté au gouvernement ou à l'ANC, le parti dominant en Afrique du Sud.

"Mon cerveau n'est pas tombé en panne quand je suis tombé de cette chaise. Je ne ferai pas s'effondrer l'économie sud-africaine. Ayez confiance en moi, mes chers concitoyens", dit un autre tweet du faux compte de M. Nene, qui fait allusion à l'effondrement de sa chaise pendant une interview à la télévision publique en 2008.

Barry Roux, l'avocat du champion paralympique sud-africain Oscar Pistorius --en procès actuellement pour le meurtre de sa petite amie en 2013-- a également un faux compte Tweeter parodique à son nom, très suivi.

liu/aub

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.