NOUVELLES
25/05/2014 06:45 EDT | Actualisé 25/07/2014 05:12 EDT

Ukraine: un scrutin généralement pacifique, dit un observateur canadien

Dan Kitwood via Getty Images
KIEV, UKRAINE - MAY 25: People vote inside a row of polling booths on May 25, 2014 in Kiev, Ukraine. The Ukrainian Presidential election is taking place today. (Photo by Dan Kitwood/Getty Images)

OTTAWA - Un député fédéral conservateur, faisant partie de la mission d'observation électorale en Ukraine, dimanche, a affirmé que l'élection présidentielle s'était déroulée de manière fluide et généralement pacifique.

Selon le conservateur James Bezan, un membre de l'équipe de 350 observateurs canadiens dépêchés sur place, les Ukrainiens sont braves et tenaces, et se sont présentés en grand nombre à travers le pays pour voter.

Le taux de participation serait même élevé, a-t-il soutenu, dans les régions de l'est du pays où des rebelles prorusses lourdement armés ont tenté d'empêcher des gens de voter.

Ces militants ont détruit des urnes, fermé des bureaux de vote et menacé des électeurs potentiels.

Des responsables auraient d'ailleurs conclu des ententes pour permettre aux Ukrainiens vivant dans ces régions de faire usage de leur droit de vote à des endroits plus sécuritaires.

Au dire de M. Bezan, l'ambiance était calme et paisible cette fin de semaine à Kharkiv, où il est déployé comme observateur, et ce même lors d'une manifestation prorusse ayant pris fin sans incident. La ville n'est qu'à 30 kilomètres de la frontière russe.

Des sondages de sortie des urnes accordaient la victoire au confiseur milliardaire Petro Porochenko. L'Occident espère que le vote contribue à résoudre la crise qui ébranle le pays depuis l'annexion de la Crimée par la Russie en mars.

Le député canadien a réitéré par ailleurs l'appel du gouvernement conservateur pour la restitution de la Crimée à l'Ukraine. Il a ajouté que les Ukrainiens sont «particulièrement contents» de la prise de position marquée d'Ottawa contre Moscou.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Chronologie de la crise en Ukraine Voyez les images