NOUVELLES
25/05/2014 05:26 EDT | Actualisé 25/07/2014 05:12 EDT

Syrie: les jihadistes d'Al-Nosra attaquent 4 barrages de l'armée à Idleb

Le Front al-Nosra, branche syrienne d'Al-Qaïda, a mené dimanche des attentats suicide contre quatre points de contrôle des forces gouvernementales dans la province d'Idleb (nord-ouest), dans l'objectif de couper une route principale entre Idleb et Lattaquié, selon une ONG.

"Quatre combattants d'Al-Nosra se sont fait exploser ce matin en lançant leurs véhicules piégés contre quatre barrages des forces du régime dans le secteur de Jabal al-Arbaïne près de la ville d'Ariha", a précisé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), faisant état de dizaines de morts ou de blessés parmi les forces gouvernementales.

Des combats violents s'en sont suivis entre forces du régime épaulées par des milices et brigades rebelles dont le Front al-Nosra, qui ont réalisé des avancées sur le terrain, selon l'OSDH.

Les forces du régime ont pour leur part mené des raids aériens sur ce secteur tuant deux combattants rebelles et blessant 15 autres, a-t-on ajouté de même source.

Les troupes loyalistes contrôlent les villes d'Idleb et d'Ariha, située sur une intersection entre Idleb et la ville de Lattaquié, un fief du régime de Bachar al-Assad.

Les combattants rebelles "tentent de mettre fin à la présence de l'armée près d'Ariha, en avançant vers cette ville, et couper la route entre Idleb et Lattaquié", a indiqué Rami Abdel Rahmane, directeur de l'OSDH.

Selon lui, les combattants "sont déterminés à couper la route avant l'élection présidentielle", prévue le 3 juin dans les seules régions sous contrôle du régime.

Le scrutin, que M. Assad est assuré de remporter, a été qualifié de "farce" par plusieurs pays occidentaux et par l'opposition syrienne en exil.

Jeudi soir, une attaque contre un meeting pour la réélection du président Assad a fait 37 morts à Deraa, dans le sud du pays.

D'autre part, les insurgés ont intensifié leurs attaques contre les zones sous contrôle du régime. Dans la nuit de samedi à dimanche, sept membres des forces du régime ont été tués dans une attaque rebelle contre deux barrages militaires dans le sud de la province d'Idleb.

Samedi soir, le Front al-Nosra a annoncé dans un communiqué sur son compte Twitter, la création d'une "compagnie pour la production et le développement militaires", afin de faire face au manque d'armes.

"En vue de créer une véritable industrie militaire (..) le Front al-Nosra a créé la compagnie +Baas+ pour la production et le développement militaires, qui constituera le premier noyau de développement et de fabrication à 100% par les jihadistes d'armes efficaces", indique le communiqué.

Al-Nosra a appelé "tous les musulmans" à rejoindre ce projet, qui constitue "une occasion pour servir le Jihad et les jihadistes".

Le chef d'Al-Qaïda Ayman al-Zawahiri a désigné comme la branche officielle du réseau en Syrie le Front al-Nosra, qui combat aux côtés des rebelles contre le régime de Bachar al-Assad.

Créé en janvier 2012 et classé comme organisation terroriste par les Etats-Unis, Al-Nosra a revendiqué plusieurs attentats suicide en Syrie, et mené des attaques parmi les plus violentes depuis le début du conflit.

kam-rm/feb