NOUVELLES
25/05/2014 06:36 EDT | Actualisé 25/07/2014 05:12 EDT

Nigeria: l'explosion à Jos due à une voiture piégée (police)

L'explosion qui a tué au moins trois personnes samedi soir à Jos, une ville du centre du Nigeria déjà touchée cette semaine par un attentat sanglant, a été provoquée par une voiture piégée, a annoncé dimanche la police.

"C'était une bombe artisanale installée dans une voiture", a déclaré à l'AFP Chris Olakpe, chef de la police de l'Etat du Plateau, dont Jos est la capitale.

"Le bilan s'élève pour l'instant à trois morts. Cela inclut le poseur de bombe", a-t-il indiqué, sans préciser si l'explosion, qui s'est produite vers 21H30 locales (20H30 GMT) samedi, était une attaque suicide.

Au moins trois personnes ont également été blessées par l'attentat, a-t-il ajouté.

La cible était un "centre de retransmission" où des supporteurs de football regardaient la finale de la Ligue des Champions, mais la bombe a explosé trop tôt, selon M. Olakpe.

Mardi, Jos avait déjà été endeuillée par l'explosion de deux véhicules piégés sur un marché, qui avait tué 118 Nigérians. Le groupe islamiste armé Boko Haram est soupçonné d'en être responsable.

L'attentat de samedi soir n'a pas été revendiqué mais des "centre de retransmission", où les supporteurs se rassemblent régulièrement pour suivre des matches de football, ont déjà été attaqués dans d'autres régions du Nigeria.

Le mois dernier, des hommes armés soupçonnés d'appartenir à Boko Haram, dont l'insurrection de plus en plus violente a fait plus de 2.000 morts depuis le début de l'année, avaient ouvert le feu dans un lieu de ce genre à Potiskum (nord), tuant deux personnes parmi les nombreux amateurs de football présents.

phz/dh/mba/tmo