NOUVELLES
25/05/2014 03:36 EDT | Actualisé 25/07/2014 05:12 EDT

Maroc: manifestation pour réclamer la libération de militants pro-réformes

Environ 200 personnes ont manifesté dimanche à Rabat pour réclamer la libération de militants du mouvement pro-réformes du 20-Février, condamnés jeudi à des peines de six mois à un an de prison, a constaté un photographe de l'AFP.

Les manifestants, des militants mais aussi des proches des condamnés, ont défilé dans le calme en fin d'après-midi, sous surveillance policière, en scandant "Libérez nos détenus politiques".

Jeudi à Aïn Sebaa, dans la banlieue de Casablanca, cinq militants du 20-Février ont été condamnés à un an de prison ferme et quatre autres à six mois pour "organisation d'une manifestation non autorisée" et "violences envers des fonctionnaires de police".

Il avaient été interpellés avec deux autres militants le 6 avril durant une "marche nationale" ayant rassemblé quelque 10.000 personnes à Casablanca, à l'appel de trois des principaux syndicats du royaume, pour protester contre la politique du chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane.

Les versions divergent sur l'incident: des ONG affirment que ces militants ont été arrêtés après avoir scandé des slogans "contre le régime dans son ensemble", tandis qu'une source policière a affirmé à l'AFP que cinq membres des forces de l'ordre avaient été blessés.

Né durant le printemps arabe, le mouvement du 20-Février réclame des réformes sociales et politiques profondes. Ses activités ont décliné au cours de l'année écoulée, les militants dénonçant une répression à leur égard.

Les autorités affirment de leur côté que l'essentiel des revendications ont été satisfaites avec l'adoption à l'été 2011 d'une nouvelle Constitution.

fs-gk/emb/fcc