NOUVELLES
25/05/2014 02:48 EDT | Actualisé 25/07/2014 05:12 EDT

Le président Karzaï a refusé de rencontrer Obama sur la base de Bagram

President Barack Obama waves as he arrives for a troop rally after arriving at Bagram Air Field for an unannounced visit, on Sunday, May 25, 2014, north of Kabul, Afghanistan. (AP Photo/ Evan Vucci)
ASSOCIATED PRESS
President Barack Obama waves as he arrives for a troop rally after arriving at Bagram Air Field for an unannounced visit, on Sunday, May 25, 2014, north of Kabul, Afghanistan. (AP Photo/ Evan Vucci)

Le président afghan Hamid Karzaï a refusé de rencontrer Barack Obama sur la base de Bagram, en Afghanistan, où le président américain effectuait dimanche une visite surprise, malgré l'invitation qui lui avait été faite, a affirmé un responsable américain.

Ce responsable a indiqué que le refus du président Karzaï n'était pas surprenant, la rencontre n'ayant pu être préparée en raison du caractère imprévu de la visite de M. Obama, arrivé en début de soirée en Afghanistan.

"Nous n'avions pas prévu une rencontre bilatérale avec le président Karzaï, ni même une visite au palais présidentiel, ce voyage étant d'abord consacré à remercier nos troupes", a dit le responsable, qui s'exprimait sous le couvert de l'anonymat.

"Nous avons proposé (au président Karzaï) de venir à Bagram", une gigantesque base sous contrôle américain au nord de Kaboul, "mais nous n'avons pas été surpris que cela ne puisse aboutir dans un si court laps de temps", a-t-il ajouté.

M. Obama "s'entretiendra probablement au téléphone avec le président Karzaï dans les jours à venir, et il a hâte de travailler avec le prochain président afghan", a dit le responsable.

Le second tour de l'élection présidentielle afghane aura lieu le 14 juin prochain et opposera deux anciens ministres, Abdullah Abdullah et Ashraf Ghani. M. Karzaï, seul homme à avoir dirigé l'Afghanistan depuis la chute des talibans en 2001, ne pouvait briguer un troisième mandat, en vertu de la Constitution.

La visite du président Obama intervient sur fond de tensions entre Kaboul et Washington, M. Karzaï ayant repoussé la signature d'un accord de sécurité bilatéral (BSA) encadrant le maintien d'un contingent américain dans son pays après le retrait des 51.000 soldats de l'Otan d'ici à la fin de l'année.

col/eg/bds

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Violences en Afghanistan (Attention: images violentes) Voyez les images