NOUVELLES
25/05/2014 04:06 EDT | Actualisé 25/07/2014 05:12 EDT

Le Portugal commence à prendre le virage de la crise (Lagarde)

Le Portugal commence à "prendre le virage de la crise" en concluant "avec succès" son programme d'assistance financière grâce à d'"énormes efforts", a déclaré dimanche soir la directrice générale du Fonds monétaire international Christine Lagarde.

"Après la lutte contre l'incendie, le Portugal commence à prendre le virage de la crise et à bâtir sur les gains réalisés", a estimé Mme Lagarde à l'ouverture du Forum sur la politique monétaire organisé par la Banque centrale européenne (BCE) à Sintra près de Lisbonne.

Lisbonne "est en train de conclure avec succès son programme de réformes économiques après avoir déployé d'énormes efforts et fait preuve de détermination", a-t-elle souligné avant d'évoquer "les sacrifices de la population portugaise".

Sous perfusion financière internationale pendant trois ans, le Portugal vient de s'affranchir officiellement de la tutelle de la troïka (UE-FMI-BCE) de ses créanciers et de retrouver son autonomie financière.

En échange d'un prêt de 78 milliards d'euros, le Portugal a mis en oeuvre un ambitieux programme de rigueur budgétaire qui s'est traduit par des coupes sévères dans les retraites et les salaires.

Ce forum, qui dure jusqu'à mardi, permettra aux banquiers centraux d'engager "des échanges informels" sur l'évolution de la politique monétaire dans un environnement marqué par de "profonds changements", a expliqué de son côté le président de la BCE Mario Draghi.

"Un des sujets les plus importants sera l'excès de dette publique qui aura un impact sur l'économie pendant les années à venir", a-t-il indiqué.

Parmi les intervenants phare du forum figurent Stanley Fischer, fraîchement désigné numéro deux de la Fed, et le président de la Commission européenne José Manuel Barroso.

"Les électeurs qui votent partout en Europe attendent de nous de meilleures réponses à leurs questions sur la croissance", a commenté M. Draghi.

La venue de la BCE à Sintra le jour même des élections européennes avait suscité la polémique au Portugal, où certains redoutaient une ingérence électorale.

Puis la Commission électorale du Portugal a tranché, jugeant que ce séminaire n'allait pas influencer le vote des Portugais.

bh/mr