NOUVELLES
25/05/2014 06:08 EDT | Actualisé 25/07/2014 05:12 EDT

Le pape François évoque un possible futur voyage à Nazareth

Le pape François a évoqué dimanche un futur éventuel voyage "si Dieu le veut" à Nazareth, lieu de l'enfance du Christ en Galilée (nord d'Israël), alors que les chrétiens arabes de cette région ont vivement regretté qu'ils n'y viennent pas.

Le pape s'exprimait à la fin de la messe sur la place de la Mangeoire à Bethléem, lors de la prière à la Vierge du "Regina Coeli", qui conclut chaque messe dominicale en cette période de l'année.

"En contemplant la Sainte Famille ici, à Bethléem, ma pensée va spontanément à Nazareth, où j'espère pouvoir me rendre, si Dieu le veut, en une autre occasion", a déclaré le pontife argentin.

"J'embrasse d'ici les fidèles chrétiens qui vivent en Galilée et j'encourage la réalisation à Nazareth d'un Centre international pour la Famille", a-t-il dit devant la foule palestinienne.

Ce Centre sera chargé d'accueillir les familles de pèlerins en Terre sainte sur une colline surplombant la ville arabe la plus peuplée d'Israël. Le projet avait été présenté à la VIIème rencontre mondiale des familles en 2012 à Milan, sous les auspices du Conseil pontifical de la famille. Il devrait aussi servir d'observatoire international sur la pastorale familiale dans le monde.

Selon les Evangiles, c'est à Nazareth que Jésus a passé son enfance avec sa mère Marie et l'époux de celle-ci, Joseph, qui était charpentier.

Les chrétiens de Galilée, particulièrement ceux de la région de Nazareth, ont exprimé une grande frustration que le pape ne trouve pas le temps, dans son voyage de trois jours en Terre sainte, de les visiter, alors que Paul VI, Jean Paul II et Benoît XVI l'avaient fait.

Israël compte environ 160.000 chrétiens sur 8,2 millions d'habitants, dont près de 80% appartiennent à la minorité arabe restée après l'indépendance d'Israël en 1948.

jlv/agr/sw