NOUVELLES
25/05/2014 02:13 EDT | Actualisé 25/07/2014 05:12 EDT

GP de Monaco - Le Grand Prix en bref

72e Grand Prix de Monaco de Formule 1, 6e manche (sur 19) de l'édition 2014 du Championnat du monde, couru dimanche dans les rues de la Principauté:

Distance: 78 tours de 3,340 km soit 260,520 km

Temps: soleil voilé, température agréable (28°C en début de course)

Meilleur temps absolu des qualifications: Nico Rosberg (GER/Mercedes) 1:15.989 en Q3 (moyenne: 158,233 km/h)

Pole position: idem

Grille de départ:

1re ligne: Nico Rosberg (GER/Mercedes) - Lewis Hamilton (GBR/Mercedes)

2e ligne: Daniel Ricciardo (AUS/Red Bull) - Sebastian Vettel (GER/Red Bull)

Podium:

1. Nico Rosberg (GER/Mercedes), les 78 tours en 1 h 49:27.661 (moyenne: 142,801 km/h 2. Lewis Hamilton (GBR/Mercedes) à 9.210 3. Daniel Ricciardo (AUS/Red Bull) à 9.614

Meilleur tour en course: Kimi Räikkönen (FIN/Ferrari) 1:18.479 au 75e tour (moyenne: 153,212 km/h)

Leader: Rosberg du 1er au 78e tour

Championnats du monde:

Pilotes: 1. Rosberg (GER), 122 pts; 2. Hamilton (GBR), 118 pts; 3. Alonso (ESP), 61 pts; 4. Ricciardo (AUS), 54 pts; 5. Hülkenberg (GER), 47 pts; 6. Vettel (GER), 45 pts; etc.

Constructeurs: 1. Mercedes-AMG, 240 pts; 2. Red Bull, 99 pts; 3. Ferrari, 78 pts; 4. Force India, 67 pts; 5. Williams et McLaren, 52 pts; 7. Lotus et Toro Rosso, 8 pts; 9. Marussia, 2 pts.

La course: 2e victoire d'affilée en Principauté, et 2e victoire de la saison pour Rosberg, parti en pole position et inquiété seulement par une consommation de carburant trop importante en début de course. Parti à côté de lui sur la première ligne de la grille, Hamilton a été longtemps gêné par une poussière dans son oeil gauche, ce qui a permis à Ricciardo, 3e sur la grille mais 5e au premier tour, de revenir sur lui en fin de course. Räikkönen a pris un très bon départ mais a buté ensuite sur une Marussia à laquelle il prenait un tour, crevant un pneu et perdant toutes ses chances de bien figurer à l'arrivée d'une course neutralisée deux fois par la voiture de sécurité, d'abord au 1er tour suite à un accrochage entre Pérez et Button, puis au 25e tour après une violente sortie de piste de Sutil à la sortie du tunnel, sans dommage pour le pilote Sauber. Alonso a fait une course solide et échoué au pied du podium, devant Hülkenberg, 5e et encore une fois dans les points, pour la 6e fois en six courses, comme Rosberg et Alonso, qui reste à la 3e place du championnat devant Ricciardo. Vettel a abandonné à cause d'un problème de moteur. Le héros du jour est français: Bianchi termine 9e, et donc dans les points pour la première fois de sa carrière en F1, au 25e GP, dans sa modeste mais rapide Marussia, malgré deux pénalités de 5 secondes, alors qu'il était parti sur la 11e et dernière ligne de la grille à cause d'un changement de boîte de vitesses après les qualifications.

Prochain GP: Canada, le 8 juin sur le circuit Gilles-Villeneuve à Montréal.

dlo/cda