NOUVELLES
25/05/2014 04:34 EDT | Actualisé 24/07/2014 05:12 EDT

Coronavirus MERS: 179 décès en Arabie saoudite

Le nombre de morts du coronavirus MERS a atteint les 179 en Arabie saoudite, premier foyer de la maladie dans le monde, a annoncé dimanche le ministère de la Santé.

Dans son décompte régulier des cas d'infections et de morts, le ministère a fait état du décès depuis mercredi de trois nouvelles personnes: une femme de 40 ans à Ryad et deux hommes de 34 et 74 ans à Jeddah, grande ville portuaire de la côte ouest. Le nombre d'infections totalise les 558.

Outre l'Arabie saoudite, des cas d'infection ont été recensés dans d'autres pays, dont la Jordanie, l'Egypte, le Liban, les Emirats arabes unis ou encore les Etats-Unis et les Pays-Bas, mais la majorité des personnes touchées avaient voyagé ou travaillé en Arabie saoudite.

Le coronavirus MERS est considéré comme un cousin, plus mortel mais moins contagieux, du virus responsable du Syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), qui avait fait près de 800 morts dans le monde en 2003.

Comme lui, il provoque une infection des poumons, et les personnes touchées souffrent de fièvre, de toux et de difficultés respiratoires.

A la différence du SRAS, il génère aussi une défaillance rénale.

Il n'existe pour l'heure aucun traitement préventif contre le coronavirus MERS.

Vendredi, l'organisation des Nations unies pour l'agriculture et l'alimentation (FAO) a appelé à "intensifier d'urgence" les recherches sur le rôle des camélidés, en particulier les dromadaires, dans la propagation du Coronavirus MERS au Moyen-Orient.

Lors d'une réunion technique régionale convoquée par la FAO dans le Sultanat d'Oman cette semaine, les participants ont souligné la "récente recrudescence de cas humains dans la péninsule arabique et le soupçon de transmission épizootique faisant intervenir en particulier les dromadaires", a précisé la FAO dans un communiqué.

La majorité des cas ont eu lieu par transmission d'homme à homme, toutefois il reste à déterminer si les personnes ont été infectées en entrant en contact avec des sources environnementales ou animales, a estimé l'organisation.

"Au 21 mai, le MERS a entraîné plus de 630 maladies confirmées en laboratoire chez l'homme et plus de 190 décès depuis 2012, selon l'Organisation mondiale de la Santé" a rappelé la FAO.

aa/mh/sw