NOUVELLES
25/05/2014 09:50 EDT | Actualisé 25/07/2014 05:12 EDT

Colombie: l'ex-ministre des Finances devance le président sortant

BOGOTA - L'ancien ministre des Finances Oscar Ivan Zuluaga a remporté dimanche le premier tour de la présidentielle colombienne, portant un dur coup à la campagne de réélection du président sortant Juan Manuel Santos, mais un second tour sera nécessaire pour départager les deux candidats.

Avec la quasi-totalité des urnes dépouillées, M. Zuluaga obtenait 29 pour cent des voix, contre 25,5 pour cent pour M. Santos. La candidate du Parti conservateur, Marta Lucia Ramirez, terminait troisième sur cinq avec moins de 16 pour cent.

M. Zuluaga retrouvera ainsi M. Santos pour un second tour le 15 juin.

Des attaques incessantes dans le dernier doit de la campagne et l'arrestation d'un conseiller en vertu d'accusations d'espionnage n'ont pas semblé entamer les appuis de M. Zuluaga, qui s'est avéré être l'adversaire le plus coriace du président en raison de l'appui de son ancien patron et mentor, le toujours populaire ex-président Alvaro Uribe.

La suite devrait être marquée par un affrontement sur l'avenir des négociations de paix avec les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC), et l'héritage mitigé de l'offensive militaire sans compromis de M. Uribe.

En tant que ministre de la Défense sous Uribe et désormais président, M. Santos est crédité d'avoir infligé aux rebelles certaines de leurs plus importantes défaites, mais il a placé le processus de paix — entamé il y a 18 mois — au centre de sa campagne.

Les différences sur le plan politique entre les principaux candidats ont été largement jetées aux orties au cours des deux dernières semaines en raison d'une série d'attaques mesquines et de révélations choquantes.