DIVERTISSEMENT
24/05/2014 06:08 EDT | Actualisé 24/05/2014 10:31 EDT

«Viens-tu faire un tour?» à ICI Radio-Canada Télé : confidences en voiture avec Michel Barrette

Courtoisie ICI Radio-Canada

«Viens-tu faire un tour?», c’est l’invitation que vous lance Michel Barrette pour meubler tous vos dimanches soirs d’été. À vous, et à vos artistes préférés. Celle-ci sera en vigueur à compter de ce dimanche, à 20h, à ICI Radio-Canada Télé.

Dans un rendez-vous d’une heure, l’animateur empoigne le volant d’une de ses rutilantes voitures de collection – il en possédait 22 au moment du tournage, l’an dernier – et emmène deux personnalités parmi les plus en vue du Québec se balader sur les lieux importants de leur passé : maison où elles sont nées, école primaire ou secondaire, église, parc, maison des jeunes, etc. Michel Barrette reçoit ainsi deux invités par épisode et choisit soigneusement pour eux une auto qui, juge-t-il, collera à leur univers et leur caractère.

La formule, on ne peut plus simple et conviviale, est touchante et surprenante de vérité, car à bord de ses bagnoles de luxe, au grand air, Michel Barrette parvient à arracher des confidences qu’une Pénélope McQuade ou un Éric Salvail ne pourraient soutirer aux artistes entre les quatre murs de leur studio. En ayant les deux pieds dans leur propre histoire, les gens voyagent dans leurs souvenirs et les barrières de leur pudeur tombent naturellement, ce qui facilite l’échange. L’écoute et la grande sensibilité de Michel Barrette, qui se dit extrêmement nostalgique, font le reste du travail, et la conversation coule de source, en toute amitié. Viens-tu faire un tour?, c’est la tribune parfaite pour en savoir plus sur l’enfance, la famille et les «premières fois» de vos vedettes favorites.

Joël tranquille, Brigitte rebelle

Au premier épisode, Michel Barrette embarque dans son Pick-up Mercury 1951 pour aller se promener avec Joël Legendre et Brigitte Boisjoli. Pourquoi un camion? Pour symboliser le fait que tous deux sont natifs de la campagne.

En premier lieu, direction Sainte-Hélène de Bagot pour rejoindre Joël, qui entamera le périple sur la ferme de 3000 cochons et 13 000 poulets qui l’a vu effectuer ses premiers pas. Le petit Joël Legendre de jadis était alors malheureux de vivre loin de la grande ville, car il croyait qu’ainsi, il ne pourrait jamais accéder au milieu artistique. On en apprendra plus sur ses étés passés «à gratter de la merde de poule», sur les débuts de son végétarisme, sur sa relation avec ses parents et sa sœur.

Chouchou des professeurs, Joël s’est tenu tranquille tout au long de son adolescence, n’a jamais bu ni fumé et était victime d’intimidation à l’école, à un point tel qu’à 9 ans, ses parents lui ont acheté une mobylette pour qu’il puisse se sauver plus rapidement de ses bourreaux à la fin de ses journées. Le fait qu’il ait participé à Soirée canadienne à l’âge de 8 ans n’impressionnait pas ses camarades de classe! Sur le terrain de son école primaire, l’animateur, comédien et chanteur renouera avec une professeure marquante, qui nous en dévoilera sur une pièce de théâtre que Joël avait mise en scène en 6e année, et avec sa première blonde.

Brigitte Boisjoli, elle, reviendra, au gré des routes de Drummondville, sur le tempérament de leader qui l’habitait alors qu’elle était encore haute comme trois pommes. À 10 ou 11 ans, la chanteuse était chef de sa bande, Girls Love Boys, et avait déjà un amoureux, Charles, qu’elle a embrassé pour la première fois sur la balançoire de la cour arrière de sa maison. Un brin rebelle, la petite tornade blonde pouvait faire un doigt d’honneur à son père s’il lui ordonnait de parler moins fort ou bavasser les mauvais coups de sa sœur!

À la maison des jeunes de la ville, Brigitte retrouvera avec grand bonheur deux amis d’adolescence qui en savent long sur elle. Elle passera ensuite à proximité du pensionnat où elle a fait ses études. En buvant une slush bleue du Dairy Queen, elle fera le point avec Michel Barrette sur son expérience à Star Académie, et ira ensuite à la rencontre de la chorale où elle a poussé ses premières notes. Le tout culminera avec une interprétation d’un air du film Rock N’Nonne.

«La voiture, c’est un lieu fermé, un lieu de confidences. Avec Viens-tu faire un tour?, je retiens le côté ordinaire de ce qu’on est», a illustré Michel Barrette pour montrer que les personnalités connues n’ont rien de plus extraordinaire que les autres et que l’émission le prouve.

D’autres gros noms

C’est du 25 mai au 17 août qu’il faudra boucler notre ceinture pour Viens-tu faire un tour?, dont le concept est inspiré de l’émission web américaine Comedians In Cars Getting Coffee, animée par Jerry Seinfeld. Mario Jean, Céline Bonnier, Fabienne Larouche, Philippe Bond, Jean-Luc Mongrain, Michel Louvain, Pénélope McQuade, Normand Brathwaite, Lise Dion, Christian Bégin et Nathalie Mallette sont au nombre des visages qui ont roulé aux côtés de Michel Barrette. Aussi, Éric Salvail se remémorera sa première relation sexuelle, Mario Tessier relatera sa première rencontre, il y a 30 ans, avec José Gaudet, son complice des Grandes Gueules, Michel Courtemanche osera l’anecdote de la fois où il a enfermé sa copine dans le coffre de sa voiture et Jean-Marc Parent se livrera avec émotion sur la mort de ses parents et le moment où il a pris conscience qu’il était désormais orphelin.

On anticipe peut-être déjà une deuxième saison de Viens-tu faire un tour? pour 2015, mais rien n’est encore coulé dans le béton. Or, Michel Barrette a annoncé avoir déjà «mis un frein» sur de possibles vacances pour l’été 2014 en prévision de futurs tournages. «Le jour où on me l’annoncerait [la deuxième saison], je sauterais de joie», s’est-il emballé avec sincérité.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Quelles séries regardez-vous en 2014? Voyez les images