NOUVELLES
23/05/2014 01:53 EDT | Actualisé 23/07/2014 05:12 EDT

Séries 2014 : Prust suspendu deux matchs pour son geste à l'endroit de Derek Stepan (VIDÉO)

Le verdict est tombé : la Ligue nationale a décerné une suspension de deux matchs à l'attaquant du Canadien Brandon Prust, vendredi.

Un texte de Guillaume Lefrançois

Prust est sanctionné pour une violente mise en échec servie à l'attaquant des Rangers Derek Stepan au tout début du match 3 de la finale de l'Est. Dans sa vidéo explicative, la LNH parle d'un coup « très tardif » et souligne « un contact important avec la tête » de Stepan.

« Prust amorce seulement son action une fois que Stepan a passé la rondelle, entend-on. Prust a le plein contrôle de sa situation et Stepan ne peut pas s'attendre à être frappé aussi tardivement. »

Le fait que Stepan ait subi une fracture de la mâchoire est également mentionné dans la vidéo. Stepan devait d'ailleurs être opéré vendredi.

Le numéro 8 du CH sera admissible à un retour au jeu dans le match 6, si la série n'est alors pas terminée.

La rivalité est née

L'incident Carey Price-Chris Kreider avait entamé une partie du respect mutuel entre le Canadien et les Rangers. Les événements du match 3 n'ont fait qu'ajouter de l'huile sur le feu. Les Rangers en avaient long à dire, vendredi, au lendemain de leur défaite de 3-2 en prolongation.

Et on peut comprendre les New-Yorkais d'être piqués au vif, car ils ont perdu deux avants dans le même match. En plus de la fracture de la mâchoire à Stepan, Daniel Carcillo a été suspendu 10 matchs, pour avoir bousculé un juge de ligne en tentant de venger Stepan quelques minutes après la mise en échec de Prust.

« La mise en échec illégale vers la tête est arrivée 1,4 seconde après la (passe). La rondelle était dans les environs. Quatre personnes (arbitres) nous disent qu'ils ne l'ont pas vu. Je ne doute pas de leur parole. Mais on aurait dû avoir un avantage numérique de cinq minutes. Et Carcillo, même si ce qu'il a fait est inexcusable, n'aurait pas été placé dans cette situation. »

Vigneault était visiblement un homme en mission, peut-être dans le but d'exercer une certaine pression sur la LNH dans sa décision sur Prust. D'une part, il a fait ce que peu d'entraîneurs en séries font, soit dévoiler la nature précise d'une blessure, ce qui aide à prouver que la tête de Stepan était visée. D'autre part, comme Michel Therrien l'avait fait au sujet de Kreider, Vigneault a ressorti quelques éléments du passé pour faire mal paraître Prust.

« Je ne voudrais pas que mes joueurs fassent ce que Prust a fait, soit blesser un joueur adverse, a dit l'entraîneur-chef des Rangers. C'est lui-même qui a mentionné ouvertement ce que Kreider a fait, et à part de certains partisans fanatiques, 95% des gens dans le hockey savent que Kreider n'a pas voulu blesser Price. Mais ce que Prust a fait, avec le retard de la mise en échec, vers sa tête... on va laisser ça comme ça. »

Lourd impact

On ignore toujours la durée de l'absence de Stepan. Mais pour ce que ça vaut, l'attaquant des Canucks de Vancouver Alexandre Burrows avait raté six semaines d'action en milieu de saison après avoir été opéré pour une fracture à la mâchoire.

Stepan comptait 11 points en 17 matchs et pilotait un trio avec Kreider et Rick Nash. Sa perte, ajoutée à celle de Dérick Brassard, fait en sorte que les Rangers sont durement touchés à la position de centre.

« On parle de nos deux meilleurs centres. Au niveau de nos effectifs, ça amène un défi important », a rappelé Vigneault.

À la défense de Prust

Comme les joueurs des Rangers l'avaient fait pour Kreider en début de série, ceux du Canadien ont tout autant défendu le geste de Prust.

« La série est intense, on se battait pour notre vie et ça donnait le ton au match, a rappelé l'attaquant David Desharnais, rencontré en après-midi dans un hôtel new-yorkais. C'était une bonne mise en échec, mais on ne veut jamais voir un gars blessé. »

« Brandon Prust ne voulait pas le blesser intentionnellement, a ajouté Therrien, l'entraîneur-chef du Canadien. Il voulait terminer sa mise en échec, comme chaque joueur. Des fois, ça arrive en une fraction de seconde. Mais son intention n'était pas de le blesser. »

Carcillo logiquement

Par ailleurs, Carcillo a écopé d'une suspension automatique de 10 matchs, comme le prévoit le règlement 40.3 :

« Un joueur qui applique de façon délibérée une force sur l'arbitre sans l'intention de le blesser, ou qui crache sur un arbitre, sera suspendu automatiquement pour 10 matchs. »

L'incident met donc pratiquement fin à ses séries, même si les Rangers passent en finale. Au mieux, l'homme fort des Rangers pourrait disputer le septième match de la finale.

Carcillo a bousculé le juge de lignes Scott Driscoll en première période, après un combat entre Prust et Derek Dorsett.

Carcillo a l'option d'interjeter appel.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Séries 2014 - Troisième ronde: Canadiens - Rangers Voyez les images