POLITIQUE
23/05/2014 01:28 EDT | Actualisé 23/07/2014 05:12 EDT

Commission Charbonneau: des locaux de Roche prêtés à Sam Hamad pour l'élection de 2008

Agence QMI

Selon un ancien vice-président de la firme de génie Roche, André Côté, l'actuel ministre libéral Sam Hamad est l'un de ceux qui a bénéficié d'un coup de pouce de Roche lors de l'élection de 2008.

Devant la Commission Charbonneau, vendredi, M. Côté a précisé que pour le scrutin de décembre 2008, selon son souvenir, Roche avait prêté des locaux à l'association libérale afin qu'elle puisse solliciter des électeurs par téléphone.

« Je crois que c'était pour Sam Hamad à Québec qu'on avait fourni les locaux » , a-t-il répondu au procureur de la commission, Simon Tremblay. M. Côté ne se souvient pas de qui est venue la demande précisément.

« Je n'ai pas eu à intervenir vraiment là-dedans. Simplement qu'on a "disponibilisé" les locaux. Je ne sais pas avec qui les ententes ont été prises formellement chez nous », a-t-il ajouté. M. Côté était personnellement responsable de la région de l'Est du Québec pour Roche.

L'ancien vice-président a également souligné que tous les partis politiques savent que l'argent donné par les employés des firmes de génie-conseil ne provient pas des poches de ces employés.

Il serait carrément utopique de croire que ces employés et cadres contribuent à même leurs fonds personnels, a-t-il commenté. Les employés de Roche qui faisaient des contributions aux partis politiques étaient remboursés.

Chez Roche, les demandes de financement pouvaient atteindre 80 000 $ ou 90 000 $ par année, a-t-il précisé.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo La commission Charbonneau en bref Voyez les images