POLITIQUE
23/05/2014 05:54 EDT | Actualisé 23/07/2014 05:12 EDT

Campagne électorale de 2008 : le PLQ nie avoir utilisé des locaux de Roche

PC

Le Parti libéral du Québec dément les allégations selon lesquelles des militants libéraux auraient utilisé les locaux de Roche, au profit du ministre Sam Hamad, lors de la campagne électorale de 2008. 

L'ancien vice-président de Roche André Côté a affirmé aujourd'hui devant la commission Charbonnneau que la firme de génie avait prêté ses locaux de Québec à l'association libérale pour faire des appels­.

Selon le PLQ, soit M. Côté se trompe, soit il ment.

« Je crois que c'était pour Sam Hamad à Québec qu'on avait fourni les locaux » , a dit André Côté au procureur de la commission, Simon Tremblay. « Je n'ai pas eu à intervenir vraiment là-dedans. Simplement qu'on a "disponibilisé" les locaux. Je ne sais pas avec qui les ententes ont été prises formellement chez nous. »

M. Côté n'a pas pu dite si Roche a été rémunéré pour ce prêt. Mais il semble que non, selon le rapport de dépenses de Sam Hamad pour cette période, obtenu auprès du Directeur général des élections. Le nom de Roche n'y est pas mentionné. 

Rappelons que Sam Hamad a été vice-président de Roche à Québec de 1998 à 2003,

Des notes manuscrites de M. Côté font par ailleurs état de différents dons à des politiciens, notamment au défunt ministre libéral Claude Béchard et Dominique Vien. Roche a aussi fait des dons à l'ancienne députée conservatrice Josée Verner, au député conservateur Christian Paradis, à l'ex-libéral fédéral et actuel maire de Montréal Denis Coderre, ou encore à l'actuel ministre de l'Éducation Yves Bolduc. 

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo La commission Charbonneau en bref Voyez les images