NOUVELLES
23/05/2014 03:06 EDT | Actualisé 23/07/2014 05:12 EDT

Stevenson-Fonfara: la dernière chance de voir «Superman» à Montréal en 2014? (VIDÉO)

MONTRÉAL - Le combat de championnat du monde des mi-lourds de la WBC que livrera Adonis Stevenson au Polonais Andrzej Fonfara pourrait bien être la dernière occasion de voir le Québécois en action à Montréal en 2014.

C'est du moins ce qu'a laissé entendre son promoteur, Yvon Michel, vendredi, lors de la pesée officielle en vue du duel de samedi, au Centre Bell.

Évoquant plusieurs scénarios possibles pour Stevenson (23-1, 20 K.-O.), GYM et Showtime semblent en avoir un en tête en particulier.

«On a des plans pour chacun des scénarios possibles — qu'il gagne, qu'il perde, qu'il fasse match nul, que ce soit serré ou non — mais je ne vous cache pas que ce qu'on souhaite, c'est une victoire convaincante suivie d'un combat avec Bernard Hopkins. C'est aussi ce que Showtime souhaite et on a déjà une date réservée en octobre», a dit Michel, précisant que ce serait le seul autre affrontement pour Stevenson cette année.

«Ça me surprendrait que ce combat ait lieu à Montréal, a-t-il ajouté. Il y a de très fortes demandes pour que le combat ait lieu aux États-Unis. On a demandé nos permis pour être en mesure de présenter des galas à l'extérieur, car si ce n'est pas le prochain (combat qui a lieu aux États-Unis), ce sera l'autre après.»

Si Stevenson livrera toujours des combats à Montréal, ils pourraient se faire de plus en plus rare.

«Je vous garantis que la base d'Adonis sera toujours (à Montréal), mais de plus en plus, nous irons à l'extérieur, ne serait-ce que pour prouver qu'il n'est pas qu'un boxeur capable de gagner chez lui, mais n'importe où.»

En ce qui a trait à l'affrontement avec Fonfara (25-2, 15 K.-O.), les deux hommes n'ont pas eu de mal à respecter le poids. Stevenson, qui tentera de défendre son titre pour la troisième fois et de signer une 11e victoire consécutive par K.-O., a fait osciller le pèse-personne à 173,4 livres, tandis que Fonfara pesait vendredi 174,5 livres.

Quand on a fait remarquer à Stevenson que sa semaine de promotion s'était déroulée de façon beaucoup plus calme que lors de ses affrontements contre Tony Bellew ou Tavoris Cloud, notamment, le Québécois a eu une réponse intéressante.

«Lui est prêt et moi je suis prêt: il n'y a pas rien à se dire. C'est un gentleman, je suis un gentleman. Il n'a pas peur. Ceux qui parlent beaucoup, qui tentent d'intimider et qui ressentent la pression (...). Moi, qu'il me parle ou qu'il ne me parle pas, ça ne change rien: je suis motivé», a dit Stevenson, qui a réitéré sa prédiction d'un K.-O. dans les six premiers rounds.

«De tous les combats de championnat d'Adonis, c'est la première fois qu'on avait un aspirant qui voulait collaborer, a pour sa part fait valoir Michel. Fonfara a été super gentil, toujours au devant de nos demandes. Il voulait toujours en faire un peu plus. Il était prêt à faire n'importe quoi (pour promouvoir ce combat). Quand (Chad) Dawson est arrivé ici, il ne voulait pas parler à personne. Tavoris Cloud, fallait lui tirer l'oreille pour toutes les activités médias et Bellew, il est disparu complètement, ne faisant qu'insulter Stevenson quand on le voyait.

«Là, Fonfara et Stevenson ont eu un bon regard intense, comme il se doit (lors du face-à-face). Les deux se respectent et ça a été une merveilleuse semaine.»

Mais pas de danger de voir la motivation de Stevenson diminuer en raison de ce respect.

«Adonis est un volcan, a imagé Michel. Je n'ai jamais vu quelqu'un passer aussi rapidement d'un état calme à l'éruption en un rien de temps comme le fait Adonis en entrant dans le ring.»

La demi-finale opposera le Québécois David Lemieux (31-2, 29 K.-O.) à l'Américain Fernando Guerrero (26-2, 19 K.-O.) pour le titre NABF vacant des poids moyens. Il s'agit d'une autre belle opportunité de se faire valoir sur la scène internationale pour le Québécois qui a remporté ses six derniers combats avant la limite. Lemieux n'a pas perdu depuis qu'il s'est incliné par décision majoritaire devant Joachim Alcine en décembre 2011.

Neuf combats seront présentés à compter de 19 h, mais seuls les trois derniers seront diffusés sur Showtime. En plus des combats mettent en vedette Stevenson et Lemieux, le réseau américain présentera le combat éliminatoire entre les super mi-moyens Jermell Charlo (23-0, 11 K.-O.) et Charlie Bellamy Ota (24-1-1, 16 K.-O.).

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Un samedi de boxe au Centre Bell Voyez les images