POLITIQUE
22/05/2014 06:01 EDT | Actualisé 22/07/2014 05:12 EDT

Voie de contournement à Lac-Mégantic : Colette Roy-Laroche hausse le ton

Radio-Canada

La mairesse de Lac-Mégantic, Colette Roy-Laroche, s'est dite déçue par les propos du ministre des Affaires municipales, Pierre Moreau. Le ministre a déclaré hier que le gouvernement du Québec devait faire preuve d'équité envers toutes les municipalités quant au projet de construire une voie de contournement ferroviaire à Lac-Mégantic.

Mme Roy-Laroche a répliqué jeudi après-midi en demandant elle aussi l'équité pour sa municipalité. La mairesse fait valoir que le chemin de fer qui traverse Lac-Mégantic comporte les pentes les plus fortes du Québec.

« Est-ce que le gouvernement du Québec peut nommer une autre ville où un accident ferroviaire a tué 47 personnes et détruit son centre-ville historique? Je réclame l'équité, que notre chemin de fer soit aussi sécuritaire que celui des autres municipalités », a-t-elle déclaré, entourée de représentants de l'Union des municipalités du Québec. L'organisme appuie la Ville de Lac-Mégantic dans sa démarche.

Selon la mairesse, la seule façon d'obtenir un chemin de fer sécuritaire est de construire une voie de contournement ferroviaire. « Pourquoi une route dangereuse est-elle refaite, alors qu'un chemin de fer dangereux devient une question d'équité? », ajoute-t-elle.

Prise en otage

Colette Roy-Laroche soutient que sa municipalité est prise en otage entre la sécurité de ses citoyens et l'économie de la région. Plus de 800 emplois de la région de Lac-Mégantic dépendent du transport ferroviaire, dit-elle.

Dans ce contexte, la mairesse réitère sa demande au gouvernement du Québec de participer à la réalisation d'une étude des coûts qu'engendrerait l'aménagement d'une voie de contournement. Plus tôt, cette semaine, des hommes d'affaires ont proposé une solution dont les coûts sont évalués à 50 millions de dollars.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Explosion d'un train à Lac-Mégantic Voyez les images