Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Russie: ralentissement de la croissance au premier trimestre

La Russie a enregistré une croissance de 0,9% au premier trimestre sur un an, après une hausse du PIB de 2% au quatrième trimestre 2013, a annoncé jeudi l'institut des statistiques Rosstat.

Cette première estimation est légèrement supérieure à ce que prévoyait le ministère de l'Économie, qui tablait sur une hausse de 0,8% au premier trimestre sur un an.

"Le fort ralentissement de la croissance du PIB russe de 2% à 0,9% suggère que les répercussions de la crise en Ukraine ont asséné un sérieux coup à l'économie russe", a commenté Neil Shearing, économiste chez Capital Economics.

L'économie russe se trouvait déjà en phase de net ralentissement avant la crise ukrainienne avec une croissance de 1,3% en 2013 contre 3,4% en 2012 et 4,3% en 2011.

Mais les tensions autour de l'ancienne république soviétique ont tiré encore plus vers le bas l'économie russe.

Fin avril, le Fonds monétaire international (FMI) a estimé que la Russie, dont l'économie est plombée par la crise ukrainienne, était entrée en récession et n'enregistrerait sur l'année qu'une croissance à peine supérieure à zéro.

La Banque européenne de reconstruction et de développement (Berd) a elle estimé mercredi que la Russie n'était pas encore entrée en récession mais que ce spectre la menaçait aussi si des sanctions financières étaient prises contre elle dans le cadre de la crise ukrainienne.

Pour 2014, le gouvernement russe table officiellement sur une croissance économique comprise entre 0,5 et 1,1%.

edy/all/gg

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.