Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Deux soldats maliens tués et plus de 40 blessés dans un accident à Bamako (armée)

Deux soldats maliens ont été tués et plus de quarante blessés jeudi à Bamako dans l'accident du véhicule qui les transportait, a annoncé l'armée malienne.

L'accident "est survenu suite à une panne technique sur le véhicule", un camion qui transportait "des militaires en service commandé", a indiqué le lieutenant-colonel Souleymane Maïga, chef de la Direction de l'information des armées du Mali, dans un communiqué.

Dans un premier temps, "45 blessés, dont un grave", ont été enregistrés. Puis le bilan s'est alourdi avec le décès de deux des soldats blessés, selon lui.

Le décès des deux soldats blessés a été confirmé à l'AFP par une source médicale à l'hôpital Gabriel Touré de Bamako, où ils avaient été conduits.

Le camion des militaires était sur la route de Koulouba, près de Bamako, qui mène au palais présidentiel, selon l'armée, qui n'a pas établi un lien entre cet accident et la situation dans le nord du Mali.

L'armée malienne, qui souffre notamment d'un déficit d'équipement et de formation, fait toujours face dans cette région à des jihadistes liés à Al-Qaïda qui ont occupée ces zones pendant près de dix mois entre 2012 et début 2013.

Le 11 janvier 2013, la France avait déclenché une opération au Mali, prenant la tête d'une intervention de plusieurs troupes africaines, pour stopper ces jihadistes qui avaient entrepris de progresser vers le sud.

sd-mrb/cs/jmc

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.