Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Congo: 3 policiers et 4 assaillants tués dans une interpellation qui a mal tourné

Au moins trois policiers congolais et quatre délinquants présumés originaires de la République démocratique du Congo (RDC) ont été tués lors d'une interpellation qui mal tourné à Owando, à plus de 500 kilomètres au nord de Brazzaville, a-t-on appris de sources policière et militaire.

"Ce matin (du samedi), une interpellation a mal tourné à Owando: deux capitaines et un brigadier-chef de notre police ont été abattus par des hommes originaires de la RDC armés de gourdins, de machettes et de deux fusils automatiques", a indiqué à l'AFP une source à la direction générale de la police sous couvert d'anonymat.

"Les policiers tués étaient partis, à l'aube, interpeller ces RD Congolais qui seraient impliqués dans des actes de violences et de braquage enregistrés ces dernières semaines à Owando", a-t-elle ajouté.

L'information a été confirmée par une autre source sur place à la zone militaire de défense d'Owando, soulignant que "la ville est en émoi".

Après leur forfait, "les assaillants ont pris la fuite et, dans leur course, braqué un véhicule appartenant à une compagnie chinoise de travaux publics", selon la police.

"Un guet-apens leur a été tendu par la force de l'ordre à Obouya (à 60 kilomètres d'Owando). Une fusillade a éclaté: quatre assaillants ont été abattus; quatre autres ont été arrêtés et huit autres ont pris la fuite dans une zone marécageuse", a affirmé encore la police, faisant état de nombreux blessés.

lmm/hab/hm

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.