NOUVELLES
05/05/2014 05:57 EDT | Actualisé 05/07/2014 05:12 EDT

Washington accorde un statut formel aux bureaux de l'opposition syrienne

WASHINGTON - L'administration du président Barack Obama a donné son approbation, lundi, pour que l'opposition syrienne ouvre une mission diplomatique officielle aux États-Unis, tout en annonçant que Washington augmenterait de 27 millions $ US son aide non létale à l'opposition.

La décision du département d'État donnera un statut formel aux bureaux de la Coalition nationale syrienne à Washington et à New York. Elle portera également à 287 millions $ US le total de l'aide non létale fournie à l'opposition syrienne par les États-Unis depuis le début du conflit, il y a trois ans.

L'administration américaine a reconnu la Coalition nationale syrienne en tant que représentant légitime du peuple syrien en décembre 2012, mais la reconnaissance diplomatique des bureaux de la coalition n'est survenue que lundi.

Le bureau de Washington ne sera pas considéré comme une ambassade et le bureau de New York ne sera pas un consulat, mais ils sont tous deux reconnus comme des «missions diplomatiques étrangères» en vertu des lois américaines. Cette reconnaissance est surtout symbolique, mais elle constituait une demande clé de l'opposition syrienne, qui estime que cela lui donnera une plus grande présence et une meilleure crédibilité face aux responsables à Washington et aux expatriés syriens vivant aux États-Unis.

Sur le terrain, de violents combats survenus lundi dans la province d'Alep, dans le nord de la Syrie, ont tué au moins 21 rebelles. Les affrontements, qui ont commencé dans la nuit, ont aussi tué ou blessé au moins 30 soldats, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme.

Des roquettes se sont par ailleurs abattues sur un édifice résidentiel du quartier Ashrafiyeh à Alep, tuant neuf personnes et faisant plusieurs blessés, en majorité des femmes et des enfants, selon l'agence de presse officielle SANA.