NOUVELLES
05/05/2014 10:07 EDT | Actualisé 05/07/2014 05:12 EDT

Wall Street ouvre en baisse, minée par l'Ukraine et la Chine

La Bourse de New York a ouvert en baisse lundi, nerveuse en pleine escalade des tensions en Ukraine et après un indicateur manufacturier décevant en Chine: le Dow Jones reculait de 0,71% et le Nasdaq de 0,67%.

Wall Street avait fini dans le rouge vendredi, les craintes sur la crise ukrainienne occultant en partie la chute spectaculaire du taux de chômage aux Etats-Unis: le Dow Jones avait cédé 0,28%, à 16.512,89 points, et le Nasdaq 0,09%, à 4.123,90 points.

Vers 13H45 GMT, le Dow Jones Industrial Average se dépréciait de 117,45 points à 16.395,44 points et le Nasdaq, à dominante technologique, de 27,53 points à 4.096,37 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 perdait 0,63% ou 11,76 points, à 1.869,38 points.

Les indices boursiers new-yorkais "sont sous pression dès l'ouverture, dans le sillage d'un nouvel indicateur décevant sur l'activité manufacturière chinoise", ont relevé les experts de Charles Schwab.

Selon un indicateur de la banque HSBC publié lundi, la production manufacturière en Chine s'est contractée en avril pour le quatrième mois consécutif, confirmant le ralentissement de la deuxième économie mondiale et du deuxième consommateur mondial de brut.

"La situation en Ukraine reste aussi au centre des préoccupations des investisseurs et pèse sur le marché", ont noté quant à eux les analystes de Wells Fargo.

De nouveaux combats faisaient rage lundi dans l'est de l'Ukraine, dans la périphérie du bastion insurgé pro-russe de Slaviansk.

Ces nouvelles violences faisaient craindre un scénario de guerre civile, alors que les Occidentaux tentent de relancer le dialogue avec la Russie, qui affirme s'inquiéter pour la "paix" en Europe.

Aux Etats-Unis, les opérateurs attendaient de connaître dans la matinée les chiffres de l'indice ISM d'activité dans les services, premier indicateur d'une semaine au calendrier macroéconomique léger.

Sur le front des entreprises, les résultats trimestriels du laboratoire américain Pfizer ont déçu en raison d'une érosion continue de son chiffre d'affaires. Son titre baissait de plus de 2%, pesant sur l'indice Dow Jones, dont il est membre.

Le marché obligataire progressait légèrement. Le rendement des bons du Trésor à 10 ans reculait à 2,577% contre 2,591% vendredi soir et celui à 30 ans à 3,365% contre 3,367% à la précédente clôture.

ppa/sl/mdm