NOUVELLES
05/05/2014 08:42 EDT | Actualisé 05/07/2014 05:12 EDT

Manipulation boursière: une amende de 6,2 M $ pour un consultant de l'Ontario

WASHINGTON - La Commission des valeurs mobilières des États-Unis affirme qu'un consultant de l'Ontario a accepté de payer une amende de 6,2 millions $ US pour régler les accusations liées à une combine de prises de contrôle inversées illégales impliquant deux entreprises chinoises et des accusations parallèles de manipulation boursière.

En plus de ce règlement, la Securities and Exchange Commission (SEC) précise que S. Paul Kelley sera banni du secteur des valeurs mobilières et ne pourra plus participer à des échanges d'actions.

La SEC allègue que M. Kelley, domicilié dans la région de Toronto, et trois de ses associés ont acquis des participations majoritaires dans deux sociétés publiques américaines fictives dans le but d'organiser des prises de contrôle inversées de China Auto Logistics Inc. et de Guanwei Recycling Corp. Les faits se seraient produits en 2008 et 2009.

Ils ont ensuite embauché le promoteur Shawn Becker, du Kansas, et d'autres pour qu'ils fassent la promotion des actions non inscrites des deux entreprises auprès des investisseurs.

Dans un document publié lundi sur son site Internet, la SEC affirme que M. Kelley et ses associés se sont engagés dans différentes formes de manipulations boursières pour faire grimper le prix et le volume des actions de China Auto et de Guanwei Recycling, et qu'ils ont ensuite tiré des bénéfices lorsqu'ils ont déversé leurs actions dans le marché gonflé qu'ils avaient créé.

En plus de M. Kelley, deux de ses associés, Roger Lockhart de l'Arkansas et Robert Agriogianis du New Jersey, ont aussi accepté de payer des amendes pour régler le dossier.

M. Lockhart a accepté de verser plus de 3 millions $ US, tandis que M. Agriogianis a accepté un accord de coopération.

Les trois hommes ont accepté ce jugement sans admettre ou nier les allégations. Les règlements devront toutefois être approuvés par la cour.

La SEC tente toujours de trouver un règlement avec M. Becker et un autre associé de M. Kelley, George Tazbaz, d'Oakville en Ontario.