NOUVELLES
05/05/2014 03:33 EDT | Actualisé 05/07/2014 05:12 EDT

L'industrie aérospatiale québécoise s'est remise de la crise financière

MONTRÉAL - L'industrie aérospatiale québécoise s'est entièrement remise de la crise financière en ce qui a trait aux emplois, malgré les défis économiques qui continuent de restreindre les commandes d'avions, a affirmé lundi Aéro Montréal.

Le regroupement, qui réunit les entreprises montréalaises du secteur aérospatial de même que des institutions d'enseignement et des centres de recherche, a indiqué que plus de 43 500 personnes travaillaient au sein de l'industrie l'an dernier, en hausse d'un millier de personnes par rapport à 2012 et de près de neuf pour cent par rapport à 2010, alors que l'emploi était à son niveau le moins élevé de la récession.

La présidente-directrice générale d'Aéro Montréal, Suzanne Benoît, a affirmé que le niveau d'emploi était maintenant supérieur à celui observé avant le début de la crise financière, en 2008.

«Cest une bonne nouvelle», a déclaré Mme Benoît à la suite de l'assemblée du regroupement.

Néanmoins, alors qu'environ 30 pour cent des travailleurs du secteur devraient prendre leur retraite au cours des 15 prochaines années, l'industrie encourage les étudiants — même ceux du niveau primaire — à envisager d'étudier les sciences et les mathématiques pour faire carrière dans l'aérospatiale.

L'industrie est cyclique, et des défis comme la décision annoncée en janvier par Bombardier de licencier 1700 travailleurs ne sont que temporaires, a indiqué la dirigeante d'Aéro Montréal.

Le ralentissement économique en Europe affecte les ventes d'avions, tandis que la baisse du trafic de passagers a incité certaines sociétés aériennes à reporter l'acquisition de nouveaux appareils, a ajouté Mme Benoît.

«Ce n'est pas formidable (en ce moment), mais je suis certaine que dans deux ans nous devrions voir (...) une (autre) reprise», a-t-elle dit.

Par ailleurs, le ministre fédéral de l'Infrastructure, Denis Lebel, a fait l'annonce d'une subvention de 1,58 million $ à Aéro Montréal, somme devant être utilisée afin de faire la promotion d'une industrie qui constitue l'un des principaux moteurs économiques de la province et du pays, avec des milliers d'emplois bien payés.

Environ 700 entreprises aérospatiales emploient 66 000 personnes au Canada et ont généré près de 23 milliards $ de ventes en 2012, pour la plupart à des fins d'exportation.

Le Québec, qui constitue l'un des cinq centres de l'aérospatiale dans le monde, représente plus de la moitié des ventes canadiennes.