NOUVELLES
05/05/2014 04:14 EDT | Actualisé 05/07/2014 05:12 EDT

Le Canadien pourrait chercher à se grossir en vue de la visite des Bruins

BROSSARD, Qc - Michel Therrien n'a pas voulu abattre ses cartes tout de suite, mais il est fort à parier que le Canadien va chercher à se grossir en vue du troisième match de la série contre les Bruins.

La série, égale 1-1, se déplace mardi au Centre Bell et des joueurs comme Douglas Murray ou même Ryan White pourraient faire leur entrée en scène.

Chez les défenseurs, Murray a remplacé Francis Bouillon aux côtés de Mike Weaver pendant l'entraînement, lundi, à Brossard, tandis que Bouillon a été jumelé à Jarred Tinordi. Et chez les attaquants, Ryan White pivotait un quatrième trio complété par Dale Weise et Travis Moen, pendant que Brandon Prust semblait l'attaquant en trop, à l'instar de George Parros.

Murray et White n'ont pas encore disputé un seul match des séries ce printemps.

L'incertitude risque toutefois de durer jusqu'au match puisqu'il est probable que Therrien trouvera le moyen de garder Prust dans sa formation face aux Bruins. Par ailleurs, Rene Bourque a raté l'entraînement en raison d'un virus, ce qui a incité le pilote du Tricolore à réunir Lars Eller, Brian Gionta et Daniel Brière au sein d'un trio.

«(Bourque) est malade en ce moment. On espère qu'il sera correct», a dit Therrien de son attaquant qui connaît de bonnes séries éliminatoires.

C'était toutefois là le seul indice que le vétéran entraîneur a donné sur sa formation, qu'il dévoilera dans les minutes avant le match.

«Je ne parlerai pas de l'alignement aujourd'hui», a souligné Therrien, qui n'a même pas voulu vanter les qualités de Murray de façon générale.

«Je ne veux pas commencer à parler de joueurs en particulier, je vais parler de mon alignement (mardi), a indiqué Therrien. Aujourd'hui, je préfère m'attarder à l'équipe dans son ensemble.

«Je n'ai pas haï notre façon de jouer (à Boston), a-t-il par ailleurs répondu quand on lui demandé s'il trouvait que son équipe avait besoin d'afficher une plus grande robustesse. C'est sûr qu'il y a des aspects à améliorer. Mais pour l'alignement, il va falloir attendre à (mardi) soir.»

Carey Price et Josh Gorges, de leur côté, ont bien volontiers reconnu que Murray serait utile au Canadien... si les entraîneurs décident de recourir à ses services.

«Douglas amène une présence imposante, il peut assurément nous aider en ce sens», a souligné le gardien du Tricolore.

«Son gabarit et sa robustesse lui permettent de remporter plusieurs duels à un contre un, a noté Gorges. C'est dur de le déplacer et de lui enlever la rondelle.»

Peu importe quels joueurs il choisira en bout de ligne, Therrien voudra que ceux-ci réduisent la marge de manoeuvre des Bruins quand ils se lancent à l'attaque.

«Il faut enlever un petit peu d'espace et de temps à l'équipe adverse. C'est une de nos préoccupations en ce moment, a dit l'entraîneur, qui a reconnu que plusieurs exercices à l'entraînement lundi avaient pour but de rappeler aux siens comment «mettre plus de pression sur le porteur de la rondelle».

«Quand nous sommes à notre meilleur, nous sommes très bons en échec-avant et nous bloquons très bien le centre de la glace, a quant à lui noté Carey Price. Et quand nous faisons ça, ça rend la tâche difficile à l'adversaire quand il essaie de sortir la rondelle de sa zone.»

Même si Therrien décide ultimement de recourir à des joueurs plus costauds, ce ne sera pas nécessairement Michaël Bournival qui écopera. Celui-ci a de nouveau été jumelé à Tomas Plekanec et Brendan Gallagher, lundi.