NOUVELLES
05/05/2014 10:00 EDT | Actualisé 05/07/2014 05:12 EDT

L'ancienne première ministre de l'Alberta est revenue à l'Assemblée législative

EDMONTON - L'ancienne première ministre de l'Alberta, Alison Redford, est revenue à l'Assemblée législative de la province, lundi, une première depuis qu'elle a quitté ses fonctions de chef de gouvernement, il y a un mois.

Au cours d'un point de presse, Mme Redford a refusé de discuter des nouvelles questions qui ont été soulevées depuis son départ, notamment son intention de faire construire, au frais des contribuables, un luxueux appartement au dernier étage d'un édifice gouvernemental pour elle et sa fille.

Elle s'est contentée d'informer les journalistes qu'elle avait des porte-parole qui peuvent donner sa version des faits.

Mme Redford n'a pas voulu répondre directement aux questions au sujet des nombreux voyages qu'elle a entrepris en compagnie de sa fille, dont un à Jasper pendant les inondations qui ont frappé le sud de l'Alberta, l'an dernier.

Une journaliste lui a demandé comment son mandat à la tête de la province avait mal tourné. L'ancienne première ministre a dit qu'elle n'avait pas encore beaucoup réfléchi à la question, se contenant de répéter qu'elle était «au milieu d'une transition».

En guise de réponse à une autre question, Mme Redford a signifié son intention de ne pas démissionner de son poste de députée mais a refusé d'indiquer si elle comptait se porter candidate aux élections de 2016.

Mme Ranford a remis sa démission le 23 mars. Elle était aux prises avec de la contestation au sein du caucus du Parti progressiste-conservateur en raison de son style de leadership et de dépenses douteuses.

Depuis sa démission, elle est intervenue à quelques reprises sur sa page Twitter, montrant des photos d'elle en train de s'occuper d'électeurs de la circonscription de Calgary-Elbow.

Certains députés, dont le ministre de Travail Thomas Lukaszuk, ont affirmé que Mme Redford devrait rester députée à moins qu'elle ne souffre de problème de santé. M. Lukaszuk s'est dit heureux de voir que sa collègue était revenue à l'Assemblée législative.