NOUVELLES
05/05/2014 01:15 EDT | Actualisé 05/07/2014 05:12 EDT

Emprunt obligataire: la Côte d'Ivoire cherche 500 millions de dollars sur le marché européen

Le gouvernement ivoirien a lancé un emprunt obligataire destiné à mobiliser 250 milliards de FCFA (500 millions de dollars) sur le marché financier de la zone euro pour faire face à ses contraintes de financement, a-t-on appris lundi de source officielle à Abidjan

Le démarrage officiel des travaux pour l'émission inaugurale de l'Eurobond (euro-obligation) s'est déroulé vendredi dernier en présence du Premier ministre Ivoirien Daniel Kablan Duncan.

L'opération doit s'achever d'ici à la mi-juillet.

"L'émission de l'Eurobond, d'une durée de dix ans, devrait nous permettre de régler les contraintes de financement de nos projets d'infrastructures" a expliqué M. Duncan.

De son côté, son ministre en charge de l'Economie, Mme Nialé Kaba, a salué un "événement qui marque une étape importante dans la normalisation financière de la Côte d'Ivoire, après une très longue absence du marché des capitaux résultant de la crise d'endettement des années 1980".

Mme Kaba a également annoncé que la Côte d'Ivoire se dotera, au cours de cette opération, d'"une notation internationale auprès d'agences de grande renommée".

Trois banques internationales, notamment Citigroup, BNP Paribas et Deutsche Bank ont été sélectionnées à l'issue d'un appel d'offre pour "lever des fonds".

Les Eurobonds sont des obligations qui sont émises en commun par les pays de la zone euro afin d'uniformiser leur taux d'intérêt. Le but serait de mutualiser les dettes souveraines de la zone.

Trois ans après la fin de la crise postélectorale de 2010-2011, qui fit plus de 3.000 morts, la Côte d'Ivoire connaît une très forte croissance de son économie - +9,8% en 2012, +8,7% en 2013 et de 8 à 10% prévus pour 2014 - portée par l'Etat, notamment via la construction d'infrastructures.

ck/sd