NOUVELLES
04/05/2014 07:49 EDT | Actualisé 04/07/2014 05:12 EDT

Syrie: Al-Nosra conditionne l'arrêt des combats contre les autres jihadistes

Le Front al-Nosra, branche syrienne d'al-Qaïda, a posé des conditions pour l'arrêt des combats contre ses rivaux jihadistes de l'Etat islamique d'Irak et du Levant (EIIL), malgré l'appel du chef d'Al-Qaïda Ayman al-Zawahiri.

"Nous annonçons que nous allons suivre Ayman al-Zawahiri, qui a donné l'ordre de cesser toutes les attaques contre l'EIIL, mais nous continuerons à répondre quand ils attaquent les musulmans et tout ce qui est sacré pour eux", indique un communiqué du groupe, distribué dimanche sur internet.

"Aussitôt que l'EIIL annoncera la fin des attaques contre les musulmans, nous arrêtons immédiatement de tirer", ajoute Al-Nosra en précisant qu'il combat l'EIIL seulement dans les régions "où il est la cible d'attaques".

Ce communiqué fait suite a l'appel lancé la semaine dernière par Ayman Zawahiri au chef du Front al-Nosra en Syrie, Abou Mohammed al-Joulani, Zawahiri lui "ordonnant ainsi qu'aux soldats du front (...) de cesser immédiatement de combattre" les autres groupes jihadistes en Syrie.

Il lui demande de "se consacrer au combat contre les ennemis de l'islam, en l'occurrence les baasistes", les partisans du Baas au pouvoir en Syrie, "les chiites et leurs alliés".

Une guerre fratricide, qui oppose des groupes rebelles rivaux, en particulier Al-Nosra et les jihadistes de l'EIIL, pourtant tous engagés contre le régime en Syrie, a fait des milliers de morts depuis janvier dans le nord du pays échappant à l'autorité de Damas.

C'est justement la brutalité de l'EIIL contre les autres brigades islamistes et contre les civils, qui avait conduit aux affrontements avec les jihadistes ultra-radicaux de l'EIIL. Le communiqué ambigu du Front al-Nosra laisse entendre que les combats pourraient continuer.

rd-ser/sk/feb

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!