NOUVELLES
04/05/2014 01:19 EDT | Actualisé 04/07/2014 05:12 EDT

Réunion à Conakry de dirigeants de quatre pays d'Afrique de l'Ouest

Les présidents de Guinée, Liberia et Sierra Leone, ainsi que le ministre des Affaires étrangères de Côte d'Ivoire, quatre pays formant l'Union du fleuve Mano, étaient réunis dimanche à Conakry en sommet ordinaire, a constaté un journaliste de l'AFP.

La Libérienne Ellen Johnson Sirleaf et le Sierra-Léonais Ernest Bai Koroma sont arrivés dimanche en milieu de journée dans la capitale guinéenne, où ils ont entamé leur réunion avec leur homologue guinéen Alpha Condé et le chef de la diplomatie ivoirienne Charles Diby Koffi, qui représente le président ivoirien Alassane Ouattara.

Il s'agit du 23e sommet de l'Union du fleuve Mano (Mano River Union, MRU), qui se déroule sur un jour et à huis clos à la fin de la journée.

L'ordre du jour comprend notamment la coopération économique entre les quatre pays, l'intégration sous-régionale, la sécurité transfrontalière, a-t-on indiqué de source officielle.

Les responsables des quatre pays parleront également "des mesures à prendre contre la fièvre hémorragique Ebola dont des cas ont été signalés dans les zones frontalières", selon la présidence guinéenne.

La Guinée lutte depuis janvier contre une épidémie de fièvre hémorragique marquée par des cas confirmés d'Ebola, qui a également touché le Liberia voisin. Des cas suspects se sont déclarés en Sierra Leone, mais les analyses ont exclu la présence du virus Ebola. Aucun cas suspect n'a été signalé en Côte d'Ivoire.

"Jusqu'à la date du 2 mai 2014, la Guinée a enregistré 127 cas confirmés de fièvre hémorragique Ebola dont 81 décès", selon le dernier bilan du ministère guinéen de la Santé diffusé samedi.

D'après un bilan de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) publié le 2 mai, les 127 cas confirmés d'Ebola font partie d'un total cumulé de 226 cas de fièvre hémorragique virale (dont 149 mortels) en Guinée depuis le début de l'année.

Jusqu'à présent, aucune indication n'était disponible sur le type de virus à l'origine de cas de fièvre testés négatifs à l'Ebola, qui se transmet par contact direct avec le sang, les liquides biologiques ou les tissus des sujets infectés, qu'il s'agisse d'hommes ou d'animaux, vivants ou morts.

Au Liberia, selon l'OMS, 13 cas de fièvre hémorragique virale dont 11 mortels ont été recensés. Six des 13 cas ont été confirmés en laboratoire comme étant dus au virus Ebola. Aucun nouveau cas n'a été signalé dans ce pays depuis le 6 avril.

bm-cs/aub

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!