NOUVELLES
04/05/2014 01:09 EDT | Actualisé 04/07/2014 05:12 EDT

Koweït: deux nouvelles démissions au Parlement

Deux députés koweïtiens de l'opposition ont annoncé dimanche leur démission, ce qui porte à cinq le nombre d'élus ayant renoncé à leur mandat pour protester contre le refus du Parlement d'auditionner le Premier ministre sur des soupçons de corruption.

Ali al-Rached, président du Parlement invalidé en juin par la justice, et Safa al-Hachem, la seule femme députée, ont indiqué, dans leur lettre de démission, vouloir ainsi dénoncer "l'impasse" née du refus de permettre aux parlementaires d'exercer leur rôle de contrôle sur l'exécutif.

Mercredi, trois députés ont démissionné pour la même raison.

Mardi, une majorité de députés a voté le rejet de la demande d'audition du Premier ministre cheikh Jaber Moubarak Al-Sabah, membre éminent de la famille régnante, accusé de faire des dons à des parlementaires et de mal gérer les investissements du Fonds souverain de l'émirat.

La demande d'audition a été rejetée pour non-conformité à la Constitution.

Le Parlement, qui compte 50 élus, a 10 jours pour examiner ces démissions. S'il les accepte, des élections partielles seront organisées dans les deux mois qui suivent.

L'actuelle Chambre a été formée en juillet après des élections boycottées par la plupart des groupes de l'opposition, qui protestaient contre une réforme controversée de la loi électorale.

oh/mh/cco

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!