POLITIQUE
04/05/2014 07:04 EDT | Actualisé 04/05/2014 07:04 EDT

Régime de pensions en Ontario: Kathleen Wynne veut calmer le jeu avec Harper

CP

La première ministre de l'Ontario Kathleen Wynne dit ne pas vouloir que son projet de régime de pensions provincial s'enlise dans une guerre de mots avec le premier ministre fédéral Stephen Harper.

Mme Wynne a déclaré dimanche à des journalistes à Toronto que bien qu'il existait une «grande différence» d'opinions à propos de ce projet - l'un des piliers de sa campagne -, elle désirait se concentrer sur les besoins des Ontariens n'ayant pas droit à un régime de retraite au travail.

«La discussion touche désormais l'aspect politique de la chose. Pour moi, il s'agit de s'assurer que les gens inquiets à propos de leur retraite puissent être rassurés», a-t-elle dit.

«Mes valeurs consistent à affirmer que nous avons une responsabilité, en tant que gouvernement, de mettre en place une structure permettant aux gens de disposer d'une retraite sécuritaire», a ajouté Mme Wynne.

Cependant, en parlant de ce qu'elle qualifie de faible appui pour le régime de pensions du Canada, Mme Wynne a lancé une pique vers son homologue fédéral, affirmant que sa retraite en tant que premier ministre était «près de 10 fois supérieure» aux prestations maximales du régime fédéral.

Mme Wynne a semblé vouloir calmer les esprits après avoir déclaré samedi que si M. Harper ne désirait pas collaborer avec son idée d'un régime ontarien, il devrait alors «se ranger sur le bas-côté» et ne pas interférer dans le dossier.

M. Harper tentait lui aussi de réduire les tensions, un porte-parole du Bureau du premier ministre déclarant samedi que les élections ontariennes ne concernaient que les résidants de cette province, et que les conservateurs fédéraux travailleraient avec le prochain gouvernement élu.

Mme Wynne a déclenché des élections en vue d'un scrutin le 12 juin, vendredi, après que le Nouveau Parti démocratique provincial eut annoncé qu'il n'appuierait plus le gouvernement libéral minoritaire de Mme Wynne, qu'il décrit comme rongé par les scandales.

Bien que la campagne ne débutera pas officiellement avant mercredi, Mme Wynne, le chef progressiste-conservateur Tim Hudak et la leader néo-démocrate Andrea Horwath étaient tous en mode électoral dimanche dans la région de Toronto.

La course a débuté quand Mme Wynne a décidé de ne pas laisser son gouvernement subir les critiques de l'opposition pendant des semaines à propos du prochain budget qui n'aurait jamais été adopté, et la première ministre a donc demandé vendredi au lieutenant-gouverneur David Onley de dissoudre l'Assemblée législative.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Kathleen Wynne Style Evolution Voyez les images