NOUVELLES
04/05/2014 06:02 EDT | Actualisé 04/07/2014 05:12 EDT

France: le musée Picasso de Paris rouvrira finalement mi-septembre, malgré la polémique

Le musée Picasso à Paris, fermé depuis cinq ans pour travaux, rouvrira mi-septembre et non en juin, comme initialement envisagé, a tranché dimanche la ministre française de la Culture, après plusieurs jours de polémique.

Le retard pris pour la réouverture du musée, un établissement public riche de 5.000 oeuvres, avait provoqué cette semaine les foudres du fils de Pablo Picasso, qui avait accusé la France de "se foutre" de son père.

Dans une entretien vendredi au quotidien Le Figaro, Claude Picasso, qui représente la famille au conseil d'administration du musée, avait exigé que la ministre de la Culture s'engage "à tout faire" pour ouvrir le musée en juin. Il s'était dit "scandalisé et très inquiet" sur l'avenir du musée, abrité dans l'Hôtel Salé, dans le quartier du Marais.

Samedi, l'architecte ayant réalisé son réaménagement, Jean-François Bodin, avait estimé que le musée pouvait encore rouvrir comme prévu "fin juin".

Or, selon le ministère, les travaux réalisés dans le corps principal du musée n'ont été achevés que le 30 avril, d'autres travaux restant en cours dans l'aile technique.

Dans un communiqué transmis à l'AFP, la ministre Aurélie Filipetti indique donc avoir "pris la décision de fixer l'ouverture du musée au public à la mi-septembre" afin de respecter "les règles applicables à tout chantier de construction".

Le ministère souligne que la richesse des collections et la beauté du musée "ne pâtiront nullement d'une ouverture en septembre 2014, à l'issue d'un chantier qui aura duré plus de 5 ans".

La ministre appelle "chacun à dépasser les intérêts personnels et à partager cet enthousiasme et cette sérénité qui permettront l'achèvement du projet."

Riche de 5.000 oeuvres de Pablo Picasso (300 peintures, 300 sculptures), la collection s'est constituée à partir de la donation de la collection particulière de l'artiste en 1973. Elle s'est étoffée grâce à la dation de ses héritiers, en 1979, puis celle des héritiers de Jacqueline Picasso, en 1990.

La superficie d'exposition va passer à 3.800 m2, contre 1.600 m2 à l'ouverture en 1985. Le coût du chantier s'élève à 52 millions d'euros dont 19 apportés par l'Etat français.

vm/pjl/alc/jh

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!