NOUVELLES
04/05/2014 01:11 EDT | Actualisé 04/07/2014 05:12 EDT

Espagne - 36e journée: l'Atletico brûle un joker et relance tout

L'Atletico Madrid a brûlé un joker dans sa quête du titre en Championnat d'Espagne en s'inclinant 2-0 contre Levante pour la 36e journée, ce qui l'oblige à remporter ses deux derniers matches, dont un contre le Barça, pour être assuré du sacre.

Au terme d'un match marqué par une nouvelle polémique autour du racisme dans les stades espagnols, avec des cris de singe à l'encontre du Sénégalais Pape Diop, l'"Atleti" s'est incliné sur un but contre son camp de Filipe Luis (7) et un but de l'attaquant de Levante David Barral (69).

Le club madrilène, qui pouvait être sacré dès le week-end prochain contre Malaga à domicile, va donc devoir attendre, surtout si le Real Madrid s'impose dimanche soir contre Valence (19h00 GMT) puis mercredi en match en retard à Valladolid.

Au classement, le leader "rojiblanco" (88 points) compte trois points d'avance sur le Barça (85) et six sur le Real (82), qui peut potentiellement revenir à sa hauteur mercredi soir.

Or, la différence de buts particulière joue en faveur de l'Atletico, qui sera assuré de remporter son premier titre national depuis 18 ans s'il bat Malaga puis s'impose lors de l'ultime journée le 18 mai face au FC Barcelone, remis en selle malgré son nul samedi contre Getafe (2-2).

Une difficulté supplémentaire dans une fin de saison déjà chargée, avec en perspective la finale de la Ligue des champions contre le Real Madrid le 24 mai à Lisbonne.

"C'est la meilleure chose qui pouvait nous arriver parce que ça nous permet de vivre avec beaucoup d'intensité et d'émotion ces trois semaines", a réagi l'entraîneur Diego Simeone avec un sens consommé du contre-pied.

- Diop 'très affecté' -

Si les "Colchoneros" étaient euphoriques après leur qualification en C1 mercredi aux dépens de Chelsea (0-0, 3-1), ils ont vite déchanté sur la pelouse de Levante où ils se sont heurtés à une défaite ultra-compacte et ont affiché trop de maladresse dans le dernier geste.

Bilan: les joueurs de l'Atletico ont concédé au pire moment leur première défaite toutes compétitions confondues depuis fin février (3-0 contre Osasuna).

En outre, la fin du match a été houleuse puisque Pape Diop, qui a déclaré avoir fait l'objet de cris de singe de la part de supporteurs de l'Atletico, a réagi en esquissant quelques pas de danse pour "désamorcer l'affaire", ce qui a été pris comme une provocation par les joueurs madrilènes et a donné lieu à un début de bousculade.

"Cela m'a beaucoup affecté, a dit le Sénégalais après la rencontre. J'allais tirer un corner et une partie des supporteurs de l'Atletico a commencé à pousser des cris de singe (...) C'est une provocation. Je ne sais pas si on peut qualifier ça de racisme mais il faut que les cris de singe s'arrêtent."

Ses pas de danse interviennent une semaine après un match à Villarreal où le Brésilien du FC Barcelone Dani Alves a été visé par un jet de banane, un geste considéré comme raciste qui a provoqué une vague d'indignation mondiale. Le défenseur barcelonais avait réagi avec humour en mangeant un morceau du fruit avant de reprendre le jeu normalement.

Dans les autres matches de la journée, Almeria s'est sorti de la zone de relégation en battant sur le fil (3-2) le Betis Séville, lanterne rouge et déjà relégué.

Quant au FC Séville (5e) et à Villarreal (7e), ils se sont quittés sur un match nul sans but (0-0) et le "sous-marin jaune" s'est assuré de finir au moins à la septième place, qualificative pour l'Europa League la saison prochaine.

jed/jgu/ade

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!