NOUVELLES
04/05/2014 01:18 EDT | Actualisé 04/07/2014 05:12 EDT

Angleterre - 37e journée: Chelsea laisse Liverpool et City s'expliquer

En concédant un triste nul face à Norwich (0-0), Chelsea a sûrement dilapidé ses dernières chances de remporter le titre et va devoir laisser Manchester City et Liverpool s'expliquer entre eux, dimanche après la 37e journée du championnat d'Angleterre.

Ainsi s'achève donc la semaine noire des Blues, rendu très nerveux par leur élimination mercredi en demi-finale de Ligue des champions contre l'Atletico Madrid (0-0 et 1-3).

Avec un point de retard sur le duo City-Liverpool qui doivent encore chacun jouer deux matches contre un seul pour les Londoniens, ceux-ci doivent en effet miser non pas sur un mais sur deux coups de pouce improbables pour doubler tout le monde dimanche prochain sur la ligne au bout du bout de la saison.

Avant cela, les Reds tenteront lundi contre Crystal Palace de faire monter à 83 leur compteur, puis les Citizens, qui ont la main sur Liverpool car ils ont actuellement une meilleure différence de buts, essaieront de les imiter mercredi contre Aston Villa.

Les joueurs de Mourinho, qui a fait passer des messages en n'alignant Hazard qu'à la pause après les critiques du Belge sur le jeu de son équipe, ont singulièrement manqué d'envie, de ressort et de créativité pour bousculer le 18e qui restait pourtant sur huit défaites d'affilée en déplacement.

En grappillant ce point, le premier en quatre matches pour l'entraîneur Neil Adams, les Canaries conservent un infime espoir de doubler Sunderland et de se sauver.

Insignifiant en début de rencontre, Norwich a pris peu à peu confiance au fur et à mesure que Chelsea, qui a touché deux fois le poteau, déjouait malgré sa domination stérile.

En contre, Snodgrass aurait même pu s'offrir le coup parfait contre une équipe touchée au mental qui n'a remporté qu'un seul de ses cinq derniers matches toutes compétitions confondues.

Pour les coéquipiers de Terry, il semble temps que la saison s'arrête.

- Arsenal déjà tourné vers la Cup -

Plus tôt, Arsenal avait à peine été plus vaillant en dominant West Bromwich Albion (1-0) dans une rencontre qui a surtout servi aux Gunners à préparer leur finale de Coupe d'Angleterre contre Hull dans 15 jours.

Assurés depuis la défaite d'Everton samedi contre City (3-2) de disputer une 18e campagne d'affilée en C1, les hommes de Wenger ont aussi manqué de motivation contre le 16e, qui venait tout juste d'offrir à Pepe Mel sa première victoire à domicile.

La rapide ouverture du score de Giroud, son 16e but de la saison et le 6e à l'Emirates lors de ses six derniers matches, dès la 14e minute à la réception d'un corner a même éteint tout semblant de suspense.

Voilà donc Arsenal avec 76 points, assuré de finir au moins 4e puisque les Toffees n'ont que 69 unités.

Devant et pas vraiment inquiétés par des Baggies pourtant pas encore mathématiquement assurés de leur maintien avec leurs 36 points, les Londoniens ont au moins pu préparer leur dernière échéance importante.

Une alerte d'Amalfitano à la 71e minute a cependant eu le mérite de réveiller tout le monde en fin de match et Podolski en a profité pour toucher le poteau (77).

Tout occupé à penser à un premier titre depuis 2005, Arsène Wenger a donc veillé à préserver ses cadres. Arteta, Cazorla et Monreal ont ainsi évité la fin du pensum, offrant des minutes de jeu précieuses à Källström, Rosicky et Vermaelen.

Question dynamique, les Gunners enchaînent une 4e victoire d'affilée en championnat, de bon augure après leur deux petits succès uniquement lors des neuf matches précédents.

cd/jde

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!