POLITIQUE
01/05/2014 09:35 EDT | Actualisé 01/05/2014 09:35 EDT

La présidente de l'Association des femmes autochtones sera candidate pour le PLC

PC

Radio-Canada a appris que la présidente de l'Association des femmes autochtones du Canada, Michèle Audette, compte se lancer en politique fédérale sous la bannière libérale.

Michèle Audette affirme que le refus du gouvernement Harper de créer une commission d'enquête sur le meurtre et la disparition de femmes autochtones l'a notamment incitée à tenter de faire le saut en politique.

« Dans mes discussions avec M. Trudeau [le chef du PLC], j'ai dit : ''jamais, jamais, jamais je ne vais mettre de coté la question des femmes autochtones, de la violence faite aux femmes et aux jeunes filles et aux jeunes enfants. Toute la question des femmes assassinées et disparues, puis une mobilisation interministérielle afin qu'on trouve un plan d'action qui va améliorer, protéger, sinon contrer ces crises ou ces tragédies-là. Sinon, je ne peux pas embarquer''. »

Michèle Audette espère remporter l'investiture dans la circonscription québécoise de Manicouagan représentée par le néo-démocrate Jonathan Genest-Jourdain, lui aussi Autochtone. Michèle Audette affirme s'être sentie courtisée par le NPD, mais elle indique que ses couleurs sont plus libérales.

D'après des informations de Madeleine Blais-Morin