NOUVELLES
01/05/2014 11:32 EDT | Actualisé 01/05/2014 11:59 EDT

Séries 2014: le Canadien l'emporte contre les Bruins de Boston dans ce premier match de deuxième ronde

BOSTON, MA - MAY 1:  P.K. Subban #76 of the Montreal Canadiens skates against Brad Marchand #63 of the Boston Bruins in Game One of the Second Round of the 2014 Stanley Cup Playoffs at TD Garden on May 1, 2014 in Boston, Massachusetts. (Photo by Brian Babineau/NHLI via Getty Images)
Brian Babineau via Getty Images
BOSTON, MA - MAY 1: P.K. Subban #76 of the Montreal Canadiens skates against Brad Marchand #63 of the Boston Bruins in Game One of the Second Round of the 2014 Stanley Cup Playoffs at TD Garden on May 1, 2014 in Boston, Massachusetts. (Photo by Brian Babineau/NHLI via Getty Images)

BOSTON - C'est comme si le Canadien n'avait pas arrêté de jouer. Enfin presque. Neuf jours après avoir remporté son duel de premier tour en séries éliminatoires, le Tricolore a relancé la rivalité contre les Bruins de Boston en l'emportant 4-3 en deuxième période de prolongation, jeudi, devant 17 565 spectateurs au TD Garden.

P.K. Subban, avec son deuxième but de la soirée en supériorité numérique, a mis fin au suspense à 4:17. La pénalité imposée à Mark Bartkowski était commencée depuis à peine sept secondes.

La victoire a été signée Carey Price qui a été spectaculaire en prolongation. Et n'eut été de son brio en temps réglementaire, il n'y aurait pas eu de surtemps. Price a repoussé 48 lancers au total, tandis que son opposant, Tuukka Rask, a stoppé 29 tirs.

C'est la première fois que le CH signe cinq victoires d'affilée en séries depuis l'année de sa dernière conquête de la Coupe Stanley, en 1993.

À l'attaque, le trio de Lars Eller, avec Brian Gionta et Rene Bourque, a repris là où il avait laissé face au Lightning de Tampa Bay.

Bourque a réussi son quatrième filet des séries, en plus d'amasser une aide, et Eller et Gionta ont récolté une aide chacun. Francis Bouillon a été l'autre marqueur.

Le défenseur Johnny Boychuk avait envoyé les équipes en surtemps, en marquant à 1:58 de la fin de la troisième période.

Reilly Smith et Torey Krug avaient permis aux Bruins d'effacer un retard de deux filets, au début du troisième vingt.

Le premier chapitre de la rivalité était palpitant à souhait, et ça promet en vue du deuxième affrontement samedi midi, à Boston.

Price "dérouillé"

On s'attendait à ce que le Canadien soit rouillé et à ce que les Bruins tentent de profiter de la situation.

C'est ce qui s'est produit. Heureusement pour le CH, son élément le plus important, Price, n'affichait aucune trace d'oxydation dans son jeu.

L'attaque massive qu'on a pu déployer à mi-chemin dans la période a représenté l'occasion souhaitée pour se donner du rythme... et prendre les devants!

À 11:23, Rask a paru ne rien voir du long tir des poignets de Subban, qui a fait secouer les cordages à sa droite.

Avance doublée

Les Bruins ont poursuivi leur domination au deuxième vingt (9-7 dans les lancers). Ça n'a pas empêché le Canadien de doubler son avance, tôt dans l'engagement. Bourque a déjoué Rask à l'aide d'un tir entre les jambières, à 3:38, au terme d'une descente en surnombre. Lars Eller a fait payer au défenseur Torey Krug son revirement en zone centrale, et le Danois a récolté au moins un point pour la cinquième fois en autant de matchs.

Pour le reste, Price a continué de fermer la porte. Il a été particulièrement brillant pendant le premier jeu de puissance des Bruins à la 15e minute. Le déplacement latéral qu'il a réalisé afin de frustrer Jarome Iginla était époustouflant. Price a par après vu la chance lui sourire, la frappe du défenseur Dougie Hamilton heurtant le poteau à sa gauche.

Le vent tourne

En début de troisième, les hôtes ont renversé la vapeur en peu de temps. Le but de Smith à 2:44 était le pire scénario pour le CH. Smith a décoché un tir qui est passé entre les patins d'Andrei Markov et par-dessus Price, qui était accroupi.

Le Canadien a par la suite tenu le coup en infériorité pendant la pénalité de Subban, mais les Bruins ont fait 2-2 à 6:30 grâce à Krug, qui a dégainé du haut du cercle d'engagement à la droite de Price.

Therrien a alors utilisé le temps d'arrêt à sa disponibilité. Ça n'a pas refroidi l'ardeur des Bruins et de leurs partisans.

Le trio d'Eller est venu à la rescousse et il a été l'artisan du but de Bouillon, à 12:09.

Les trois attaquants ont bourdonné près de Rask jusqu'à ce que Gionta n'envoie le disque à Bouillon, qui a visé haut sur réception.

Les Bruins n'avaient évidemment pas dit leur dernier mot. Ils ont exercé une pression quasi insoutenable jusqu'à ce que Boychuk ne fasse mouche, à 18:02.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Séries 2014 - Deuxième ronde: Canadien - Bruins Voyez les images