POLITIQUE
29/04/2014 05:44 EDT | Actualisé 29/04/2014 05:45 EDT

Controverse autour de la Journée nationale de commémoration

AP
Two Canadian Army officers salute during their battlegroup's departure parade and flag lowering ceremony at the airbase in Kandahar, Afghanistan Thursday, July 18, 2002. All 800 troops from the Edmonton-based Princess Patricia's Light Infantry end their mission helping fight the war on terror in Afghanistan. (AP Photo/Charles Rex Arbogast)

L'organisation de la journée visant à honorer les militaires canadiens qui ont servi en Afghanistan soulève toutes sortes de critiques.

L'événement, baptisé Journée nationale de commémoration, doit avoir lieu la semaine prochaine à Ottawa. Sa création avait été annoncée en grande pompe le 18 mars dernier lors du retour au pays du dernier contingent de soldats canadiens postés en Afghanistan.

Dans les jours suivants, le gouvernement avait toutefois dû expliquer pourquoi plusieurs familles de soldats morts avaient reçu une lettre pour les avertir qu'elles devraient payer de leurs poches pour se rendre à Ottawa.

Devant la controverse, le gouvernement avait dû se ressaisir en promettant que ces dépenses seraient couvertes.

Or, Radio-Canada a appris lundi que ce ne sera pas le gouvernement fédéral qui assumera ces coûts de déplacement. Ce sont, en fait, des organismes de charité qui s'en chargeront.

La fondation True Patriot Love, par exemple, organise un déjeuner en présence du premier ministre Harper et du ministre de la Défense, Rob Nicholson afin de financer son aide aux familles des soldats morts au coût de 10 000 $ pour quatre billets.

« À mon avis, ça envoie le message que les conservateurs aiment bien se servir des anciens combattants pour faire plaisir à une certaine base électorale, mais quand vient le temps de poser des gestes concrets, ils ne sont jamais là. » — Thomas Mulcaire, chef du NPD

Cette histoire ne fait rien pour redorer l'image du gouvernement auprès des vétérans, alors que par cette journée, il voulait pourtant montrer qu'il reconnaît leur contribution et leur sacrifice.