POLITIQUE
15/04/2014 02:51 EDT | Actualisé 15/06/2014 05:12 EDT

Procès de Lise Thibault : la distinction entre une activité officielle et privée

PC

La différence entre une activité officielle et privée est au coeur des discussions au procès pour fraude de Lise Thibault. La distinction entre les deux semble porter à confusion, même chez le personnel du cabinet de l'ex-lieutenante-gouverneure.

L'employée qui était chargée de l'agenda de Mme Thibault, Christine Lapointe, a expliqué mardi en cour que l'ex-lieutenante-gouverneure était accompagnée d'un aide de camp dans ces sorties officielles et qu'un rapport écrit, appelé un "scénario", était créé lors de chaque événement du genre.

La responsable de l'agenda a cependant été confondue lorsque le procureur de la poursuite lui a montré certains scénarios de sorties.

Par exemple, Lise Thibault s'est rendue au Nouveau-Brunswick avec un aide de camp pour assister aux funérailles de la mère de son gendre. Christine Lapointe a semblé hésitante. « Il y avait un aide de camp, mais pour moi, c'est privé. Il y a un lien privé », a-t-elle déclaré.

Mme Lapointe en est venue à la même conclusion pour des visites en famille à la cabane à sucre.

Son témoignage se poursuit cet après-midi.

Une lieutenante-gouverneure très active

Plus tôt, l'employée du cabinet qui était chargée de rédiger la correspondance a été appelée à la barre. À l'instar de l'ancienne secrétaire, Estelle Blais a soutenu que l'ex-lieutenante-gouverneure avait un agenda chargé.

Mme Blais a affirmé que Lise Thibault était très populaire « de par la mission sociale qu'elle s'était donnée ».

« Beaucoup de gens en faisait leur confidente pour raconter leur misère » a raconté Mme Blais, comparant sa correspondance à un courrier du coeur.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.

data-href="https://www.facebook.com/HuffPostQuebec" data-send="truedata-width="570"data-show-faces="false"data-font="arial">



Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?

INOLTRE SU HUFFPOST

LES RÉACTIONS SUR TWITTER