Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Draghi: la Grèce ne doit pas relâcher les efforts

Le président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi a estimé samedi que la Grèce devait "poursuivre ses efforts budgétaires" après le succès d'une émission de dette sur le marché, dont il a relativisé la portée.

Ce succès montre selon lui que "les marchés apprécient les progrès très significatifs dans le pays", qui était privé d'accès aux investisseurs depuis 2010 pour les emprunts de long terme.

Mais le président de la BCE a aussi relativisé la portée de l'événement lors d'une conférence de presse à Washington, en marge de réunions du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale.

"Il est aussi vrai qu'en ce moment, les marchés sont très, très favorables aux émetteurs de dette dans le monde entier", a-t-il dit.

"L'effort budgétaire doit continuer", a ajouté M. Draghi, tout comme "les réformes structurelles" et le souci de "la solidité du système bancaire".

"Ces trois conditions sont même devenues plus importantes pour que (le retour aux marchés) ne soit pas un épisode passager mais le début d'une histoire réussie", a conclu le chef de la BCE.

La Grèce a émis cette semaine pour 3 milliards d'euros d'obligations à cinq ans assorties d'un coupon de 4,75%, suscitant plus d'attrait que prévu auprès des investisseurs.

aue/jt/gde

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.