Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Qatar: une installation du sculpteur Richard Serra en plein désert

La soeur de l'émir du Qatar, cheikha Al-Mayassa Bint Hamad Al-Thani, qui veut faire du pays un centre artistique, a inauguré mardi soir en plein désert une installation du sculpteur américain Richard Serra.

Cette installation permanente, intitulée "Est-ouest/Ouest-est" et composée de quatre plaques d'acier de 15 mètres de haut, est située à une soixantaine de kilomètres de Doha et n'est accessible par aucune route asphaltée.

"Cheikha Al-Mayassa m'a demandé si je pouvais construire une oeuvre dans le désert. Je me suis rendu dans plusieurs endroits avec un bédouin et j'ai aimé ce désert", a expliqué Richard Serra, connu pour ses sculptures en métal, en acier et en plomb.

Ces plaques "connectent les mers situées à l'est et à l'ouest de ce paysage", a ajouté M. Serra, dont une exposition doit s'ouvrir mercredi à Doha.

Cheikha Al-Mayassa, qui dirige l'Autorité des musées du Qatar (QMA), aspire à faire du richissime émirat gazier du Golfe un centre artistique majeur.

Elle a été désignée comme la personnalité la plus influente dans le monde de l'art contemporain en 2013 par le magazine londonien Art Review, selon lequel elle dépense à la tête du QMA environ un milliard de dollars sur le marché de l'art.

C'est à son initiative qu'une installation de sculptures géantes de l'artiste britannique Damien Hirst, retraçant les étapes de la gestation de l'être humain de la conception à la naissance, vient d'être installée devant un centre médical.

L'installation, intitulée "Le voyage miraculeux", est composée de 14 statues monumentales en bronze de 4,8 à 10,7 mètres de haut, qui pèsent entre 9 et 28 tonnes.

L'autorité des musées du Qatar a cependant dû démanteler en octobre une immense statue d'Adel Abdessemed immortalisant le "Coup de tête" de Zinédine Zidane contre l'Italien Marco Materazzi en finale du Mondial-2006.

Lors de son exposition à Paris, la statue avait suscité une polémique sur les valeurs du football. Au Qatar, elle elle a provoqué une campagne dénonçant une idolâtrie interdite par l'islam.

str/at/fcc

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.