Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Centrafrique: deux soldats français légèrement blessés à la grenade

Deux soldats français de la force Sangaris ont été légèrement blessés à la jambe mercredi après-midi à Bangui par une grenade lancée par un homme qu'ils contrôlaient dans le quartier Combattants, a annoncé à l'AFP le chargé de communication de la force, le colonel François Guillermet.

"Nos soldats contrôlaient un individu ivre, excité, avec une arme blanche quand il a lancé une grenade. Deux hommes ont été blessés très légèrement à la jambe, il n'y a aucun souci pour eux", a précisé le colonel.

Le quartier Combattants se trouve à l'entrée du camp Mpoko, où sont basées les forces française Sangaris et africaine Misca.

Il fait partie des quartiers les plus tendus de la capitale centrafricaine, avec ceux de PK5 et de PK12. Malgrè la proximité des forces internationales, des miliciens anti-balaka et beaucoup de voyous s'en prennent aux musulmans mais aussi aux chrétiens.

Des gendarmes mobiles français, éléments précurseurs de la force européenne EUFOR, ont commencé à patrouiller dans Bangui, encadrés par des soldats de Sangaris.

jpc/jmc/jmc

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.