Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Avortement : la clinique Morgentaler de Fredericton va fermer ses portes

Radio-Canada a appris que la clinique Morgentaler à Fredericton va fermer ses portes.

Un reportage de Marilyn Marceau

La direction refuse de confirmer la nouvelle, mais convie les médias jeudi à une « annonce importante en ce qui concerne les services d'avortements au Nouveau-Brunswick ».

La clinique Morgentaler de Fredericton est ouverte depuis une vingtaine d'années dans la capitale néo-brunswickoise. Il s'agit de la seule clinique privée dans la province, et effectue en moyenne 500 interruptions de grossesse par an.

Elle dessert principalement des patientes du Nouveau-Brunswick et de l'Île-du-Prince-Édouard.

Un accès à l'avortement déjà difficile

La directrice générale du Regroupement féministe du Nouveau-Brunswick, Sarah LeBlanc déplore que les difficultés seront plus grandes pour les femmes qui veulent avoir accès à un service d'avortement.

Au Nouveau-Brunswick, pour que l'avortement d'une femme soit déboursé par la province, il doit être approuvé par deux médecins et effectué dans un hôpital.

La procédure à la clinique Morgentaler de Fredericton est réalisée sans avis médical. Les femmes doivent toutefois payer entre 700$ et 850$, selon le stade de grossesse.

En 2003, le docteur Henry Morgentaler avait d'ailleurs entamé une poursuite contre le gouvernement du Nouveau-Brunswick pour l'obliger à payer les avortements en clinique privée.

À l'Île-du-Prince-Édouard, il est impossible de subir un avortement, puisqu'il n'est pas pratiqué dans les hôpitaux et qu'il n'existe aucune clinique privée dans la province. Les femmes peuvent subir l'intervention à Fredericton, mais doivent défrayer tous les coûts. L'autre option est d'obtenir une référence d'un médecin pour subir l'intervention dans un hôpital d'Halifax.

Henry Morgentaler était un grand défenseur du droit à l'interruption de grossesse.

Grâce à lui, il y a 26 ans, la Cour suprême du Canada décriminalisait l'avortement au pays.

L'homme est décédé en mai dernier, à l'âge de 90 ans.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.