NOUVELLES
08/04/2014 07:52 EDT | Actualisé 08/06/2014 05:12 EDT

Un député péquiste estime que son parti s'est trompé sur la charte

PC

Le député péquiste Alexandre Cloutier estime que le PQ aurait dû se concentrer sur les éléments plus consensuels de sa charte des valeurs plutôt que de s'acharner à vouloir la faire adopter dans son intégralité.

« Vous aurez compris qu'on aura une sérieuse réflexion à avoir sur le contenu même de cette charte. Il y a des éléments qui pouvaient davantage rassembler. Je pense qu'on aurait dû se concentrer sur ce qui faisait davantage consensus. En politique, il me semble que lorsqu'on peut rassembler 80 % à 90 % des appuis, on a tout avantage à le faire », a-t-il dit en entrevue à l'émission 15-18 sur ICI Radio-Canada Première. 

« C'est certain que le contenu de la charte, ou du moins la façon dont on s'est comporté dans ce dossier là, va devoir être analysé et discuté entre nous. »

Alexandre Cloutier croit que le PQ est « déconnecté » de la population en général et des jeunes en particulier « qui sont ouverts sur le monde, qui voyagent beaucoup et qui parlent une deuxième ou une troisième langue. »

« Tu ne peux pas avoir 25 % d'appui populaire et prétendre du même souffle répondre aux aspirations des Québécois », dit le député de Lac-Saint-Jean.

« On doit avoir un discours qui parle aux jeunes, ouvert sur l'autre, sur la diversité », ajoute-t-il.

Mais il n'y a pas que la charte, dit M. Cloutier. Selon lui, le PQ a un énorme travail de consultation et de réflexion à faire sur plusieurs autres enjeux afin de redevenir « le parti des gens ».

INOLTRE SU HUFFPOST

La soirée électorale de Pauline Marois (7 avril 2014)